Ofi AM investissement responsable

 

Participatif
ACCÈS PUBLIC
16 / 02 / 2019 | 16 vues
Karim Lakjaâ / Membre
Articles : 28
Inscrit(e) le 28 / 07 / 2015

CSFPT, une présidence de la formation spécialisée n° 3 questions statutaires pour la CGT en la personne de Karim Lakjaâ

 

 

Suite aux élections professionnelles, qui se sont déroulées le 6 décembre dernier, la moitié des membres du Conseil supérieur, correspondant aux représentants des personnels, a été renouvelée.

Ce mercredi 13 février, s’est donc tenue la séance d’installation du Conseil supérieur.

Ce sont désormais 6 organisations syndicales qui y siègent : CGT (7 membres), CFDT (5 membres), FO (4 membres), UNSA (2 membres), FA-FPT (1 membre) et Sud-Solidaires CT (1 membre).

Les membres siégeant dans le collège des employeurs territoriaux demeurent inchangés.

 Devant ce renouvellement, Philippe LAURENT, maire de Sceaux, avait présenté sa démission afin, de pouvoir, lui aussi, solliciter les votes des membres du Conseil supérieur, estimant qu’« au moment où la légitimité représentative est violemment décriée, il (lui) a paru normal et même juste de solliciter de nouveau l’assentiment (des membres du Conseil supérieur) ».

 Philippe LAURENT a été réélu à l’unanimité du collège employeur et avec les voix de la CFDT.

 

Déclaration liminaire de la CGT sur l’élection du Président du CSFPT

Monsieur le Président,

Monsieur le Directeur général,

Mesdames, messieurs,

Chers Collègues

« Aujourd’hui a lieu l’installation du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale.

Cette installation se produit dans un contexte particulier.

En effet, un mouvement social et politique d’ampleur inégalée s’exprime depuis plusieurs mois.

La CGT partage d’ailleurs une partie des revendications des Gilets Jaunes et les avance depuis des années.

Ce mouvement est l’objet d’une répression très forte et la CGT déplore les milliers de victimes qui en résultent.

La loi anti-casseur votée récemment par le parlement, est une loi liberticide bafouant le droit de manifester, ce qui nous inquiète fortement.

Ce mouvement social est le résultat, notamment, du fait que depuis son élection, le Président de la République n’a eu de cesse de marginaliser et de décrédibiliser les instances de dialogue social avec les organisations syndicales.

Dans ce contexte, il est donc important de rappeler la place que doit revêtir la démocratie sociale.

Le CSFPT est un maillon de cette démocratie sociale.

La CGT entend y occuper toute la place que les agents territoriaux  lui ont conférée lors des élections professionnelles du 6 décembre 2018, à savoir la 1ère place. Ce dans l’objectif de défendre le statut garant du service public et la parité entre les 3 versants de la Fonction publique.

De plus, nous tenons à préciser que dans le cadre de cette installation, la CGT ne prendra pas part au vote du Président du CSFPT et des formation spécialisées présidées par le collège employeur ».

Je vous remercie.

Yvan VIALETTES

 

 

Elections des formations spécialisées

Cette séance était également l’occasion de l’élection des présidents des formations spécialisées constituant le Conseil supérieur.

A l’issue de ces votes, ont été élus :

  • ¨ Jean-Claude HAIGRON (Conseiller municipal de Vern-Sur-Seiche) président de la formation spécialisée n°1 (questions statistiques),
  • ¨ Véronique SAUVAGE (CFDT) présidente de la formation spécialisée n°2 (questions organiques),
  • ¨ Karim LAKJAA (CGT) président de la formation spécialisée n°3 (questions statutaires),
  • ¨ Daniel LEROY (Adjoint au Maire de Moussy-Le-Neuf) président de la formation spécialisée n°4 (questions sociales),
  • ¨ Laurent MATEU, (FO) président de la formation spécialisée n°5 (questions inter-fonctions publiques).

 A noter que seules les candidatures de la CGT et de FO ont recueilli l'unanimité des 34 électeurs du collège employeur et du collège agents territoriaux (CGT, CFDT,FO, FA-FPT, UNSA et SUD) présents le 13/02/2019.

 

Déclaration de candidature à la Présidence de la FS3

Monsieur le Président

Monsieur le Directeur général

Mesdames messieurs

Cher-e-s collègues

La délégation CGT propose ma candidature à la Présidence de la formation spécialisée n° 3 dans le cadre de la continuité du travail engagé par la CGT au sein de cette instance présidée précédemment par notre camarade Jésus De Carlos dont je salue ici la qualité de l’action et de la réflexion au service de l’intérêt général.

Cette candidature portée par la 1ère organisation syndicale de la FPT s’inscrit également dans la perspective des enjeux qui marqueront le mandat en cours.

En effet, alors que nous installons ce jour le CSFPT, le projet de loi fonction publique est présenté cet après-midi aux organisations syndicales.

8 d’entre-elles dont 5 siègent au CSFPT ont demandé au gouvernement de suspendre ce projet de loi qui ne manquera d’alimenter les travaux de la FS3 dédiés aux questions statutaires à marche forcée à la vue du calendrier du mois de février 2019.

Au demeurant, la FS3 a été caractérisée ces dernières années par un dialogue constant et constructif.

Je m’attacherai à ce que ce tous ensemble, nous le maintenions en tant qu’outil pour faire avancer notre fonction publique territoriale productrice d’un service public de proximité et de qualité apprécié par ses usagers qui en bénéficient au quotidien.

Vous remerciant de votre attention

Karim LAKJAÂ

Présentation de la FS3:  https://www.csfpt.org/formations-specialisees/fs3-questions-statutaires

 

Pas encore de commentaires