Participatif
ACCÈS PUBLIC
08 / 02 / 2018 | 14 vues
Rodolphe Helderlé / Journaliste
Articles : 4158
Inscrit(e) le 16 / 11 / 2007

Atos Worldline : pas d'accord sur le droit à la déconnexion

« Rendre la connexion des salariés visible, c'est mettre en lumière tout un travail invisible souvent non payé, réalisé gracieusement par les salariés soucieux de la qualité de leurs projets. Se doter d'outils pour identifier le travail bénévole, la direction a préféré passer son tour », regrette la CFTC d'Atos Worldline qui demandait des indicateurs sur le nombre de messages envoyés, le nombre de connexions sur les outils et le nombre d'appels téléphoniques dans la tranche horaire « déconnectée ».

Outre les indicateurs, la négociation a aussi achoppé sur la notion « d'urgence exceptionnelle », celle qui justifie de contacter un salarié pendant son temps de repos. Selon la CFTC, « un bon accord doit prévoir la possibilité d'un droit inviolable à la déconnexion ».

La charte rappellera tout de même « que tout collaborateur peut laisser son matériel (PC portable et/ou appareil de téléphonie mobile) au sein de l'entreprise pendant une absence pour congés payés ». Et la CFTC de s'interroger sur cette « protection limitée à la période des congés payés ».
Source > CFTC Worldline

Cette information est un morceau choisi de la veille hebdomadaire de BipBipInfos n° 161 [22 janvier 2017].

Pas encore de commentaires