Participatif
ACCÈS PUBLIC
17 / 07 / 2014 | 31 vues
robin carcan / Modérateur Contenu
Articles : 1127
Inscrit(e) le 08 / 04 / 2010

Ça coince dans la renégociation des avantages en nature chez Orange

Depuis plusieurs mois, l'opérateur a soumis à renégociation les conditions de l'accord qui permet aux salariés d'Orange de bénéficier d'avantages en nature. La direction souhaitait faire signer ce texte avant la mi-juillet.

Aujourd'hui, 91 000 salariés bénéficient d'une ligne de service avec forfait (LSF) d'unités, rappelle la CGT, le tout étant valorisé comme avantage en nature soumis aux cotisations sociales ainsi qu'à l'impôt. Une remise de 30 % est également accessible sur les offres et le catalogue. Dans les faits, l'évolution de la technologie a provoqué une chute de l'usage des UT, dont l'attribution dépendait du niveau hiérarchique du salarié et de l'activité.

 

Autre consommation

 

D'un son côté, l'employeur souhaite maintenir les avantages en l'état et le syndicat CGT déplore qu'il ne soit pas possible de consommer (c'est-à-dire de convertir) les unités téléphoniques pour l'achat de VOD ou de bouquets télé. Son argument : la nature de la consommation des télécoms a changé mais l'entreprise semble ne pas en tenir compte.

La CFTC, par exemple, demande la transformation de la LSF en une prestation de droit à tirage utilisable pour payer ses factures ou pour acheter des produits Orange à tarif préférentiel. Pour sa part, SUD PTT souhaite la transformation de l'avantage LSF en nature à hauteur de 600 euros/an pour tous les services fixes, mobiles ou internet. Conclusion de SUD : les salariés d'Orange sont en train de devenir des « clients privilégiés ».

Pas encore de commentaires