Participatif
ACCÈS PUBLIC
11 / 05 / 2017
Denis Stokkink / Abonné
Articles : 143
Inscrit(e) le 28 / 04 / 2009

Pas à pas vers une Europe sociale

Le 26 avril dernier, la Commission européenne révélait son socle européen des droits sociaux, faisant suite à une consultation lancée il y a un an et à laquelle de nombreux acteurs européens avaient répondu. Ce socle présente 20 principes phares indiquant la direction à suivre sur trois grands axes : égalité des chances et accès au marché du travail, conditions de travail équitables et protection et inclusion sociales. 

Si Pour La Solidarité salue cette initiative, le « think & do tank » regrette néanmoins le manque de progressisme des mesures proposées. Ce choix s’explique sûrement par les difficultés que rencontrent les institutions européennes lorsqu’il s’agit d’harmoniser des mesures sociales entre les États membres, dans une Union de plus en plus engluée par les mouvements nationalistes.

L’exemple de la directive sur la maternité, abandonnée en juillet 2015 après plus de 7 années de blocage au Conseil européen en atteste. Suite à cet échec, la Commission a profité du socle européen des droits sociaux pour redéposer sur la table une proposition relative à l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle, en insistant notamment sur la possibilité pour les pères d’utiliser leur congé parental. Ces propositions sont positives mais restent moins ambitieuses que la directive initiale.

À son échelle, Pour La Solidarité a participé fin avril à la conférence « développer l’économie sociale en Europe du sud-est », à Ljubljana, menant à une déclaration commune entre acteurs européens pour développer ce secteur mais aussi les collaborations entre cette région et le reste de l’Union européenne.
Pas encore de commentaires