Participatif
ACCÈS PUBLIC
07 / 05 / 2021 | 186 vues
Christine Simon / Abonné
Articles : 21
Inscrit(e) le 19 / 06 / 2019

Vers un grand chambardement sur la ligne commerciale bancaire de la Poste

L’heure du produit net bancaire roi a sonné ! Avec une réduction de plus de 10 % des effectifs, c'est bien un grand chambardement auquel on assiste sur la ligne commerciale bancaire de la poste. Sur les 10 272 emplois de 2016/2017, il n'en restait plus que 9 156 fin 2020 et la Poste espère passer sous la barre des 9 000 par la mise en place de nouvelles méthodes (1).

 

Pour la Banque Postale qui se dit « banque citoyenne », deux modes de gestion des clients est en train de voir le jour en fonction du potentiel de chacun :

  • une gestion dite industrialisée pour la clientèle « grand public » opérée par les gestionnaires clientèles, les conseillers financiers et les centres financiers,
  • et une gestion personnalisée pour les clientèles patrimoniales par les conseillers en secteur mais les conseillers clientèles.

 

Décryptage

 

Les clients qui rapportent seront gérés et accompagnés par les postiers et, s’ils le souhaitent, pourront bénéficier de la relation à distance. Les autres seront orientés vers l’utilisation des outils numériques. Cela permettra de réallouer du temps commercial vers la relation des clients à potentiel. L'effet va être important pour les conseillers en bureau. Demain, nous allons assister à une diminution des postes de conseiller financier mais un renforcement des postes de conseiller clientèle et de conseiller spécialisé. Aujourd’hui, la Poste ne peut nous communiquer de données chiffrées car elle souhaite que le terrain mesure précisément ses besoins.
 

Une chose est sûre

 

En 2030, les ventes devront être effectuées à distance à 80 % (contre 36 % actuellement). Notre organisation syndicale a alerté la Poste en soulignant que l’état actuel de l’outil informatique ne pourrait en aucun cas permettre de répondre à une telle ambition. De plus, dans le cadre de la protection des postiers, nos revendications sont très claires et nous avons demandé les choses suivantes en commission de dialogue social postal le 15 avril 2021, pour l’ensemble de la ligne bancaire :

  • l’accompagnement spécifique des collaborateurs concernés par des suppressions de postes ;
  • des formations suffisantes et qualifiantes pour accompagner ces changements ;
  • un repyramidage des classifications des fonctions bancaires ;
  • les primes de fonctions, fixées début 2015 (qui ont donc six ans) doivent être augmentées ;
  • une intégration d’une partie de ces primes de fonction au salaire des conseillers pour stabiliser les revenus lors des mobilités professionnelles ;
  • des promotions internes en nombre suffisant pour garantir les mobilités et accompagner le changement (trop de métiers se retrouvent pratiquement sans promotions) ;
  • la création d’une position de travail soutenant les conseillers (assistants ou assistantes, par exemple.

 

Contrairement à ce que prétend la Poste, l’évolution est lancée puisque, lors des adaptations, il arrive que des postes de conseiller financier soient supprimés. D’ici que ces fonctions soient confiées à de la force de travail variable, il n’y a qu’un pas. Même si la DRH du réseau nous a certifié que non, notre organisation restera extrêmement vigilante à ce sujet et attentive au devenir des conseillers financiers

 

(1) Pour se faire une idée plus précise
Les conseillers financiers de la Banque Postale ont en charge la gestion de différents types de clientèle :

  • gestionnaires de clientèle = accueil, résolution de services après vente et ventes simples
    effectifs = 2016 : 938  / 2020 : 621
  • conseillers financiers = pour l’instant, gestion d’un portefeuille et équipement des clientèles grand public en produits de base
    effectifs = 2016 : 3866 / 2020 : 2642
  • conseillers clientèles = gestion d’un portefeuille et relation personnalisée avec les clients à enjeu   effectifs = 2016 : 3092 / 2020 : 3516
  • conseillers spécialisés en patrimoine = gestion d’un portefeuille et relation personnalisée avec les clients patrimoniaux et à enjeu
    effectifs = 2016 : 816 / 2020 : 982
  • conseillers experts en crédit immobilier = sans portefeuille et spécialistes du montage des crédits immobiliers
    effectifs = 2016 : 783 / 2020 : 581
  • responsables des clientèles particulières = gestion d’un portefeuille et accompagnements des conseillers en bureau de poste
    effectifs = création de la fonction en 2017 : 777 / 2020 : 814
Pas encore de commentaires