Participatif
ACCÈS PUBLIC
08 / 06 / 2021 | 294 vues
Linda Mancini / Abonné
Articles : 1
Inscrit(e) le 28 / 04 / 2020

Pénélope selfie : à quand la puce dans le bras ?

Après les prises de poste du matin, du soir, puis du midi et de l’après-midi, la direction a unilatéralement décidé d'instaurer un système de flicage dès le mois prochain pour vérifier la bonne présentation des salariés. Chaque jour, nous devrons nous prendre en photo, avec notre propre téléphone personnel. Accrochez-vous bien, la compensation proposée est : 1 €/mois. Cette mesure est totalement ubuesque, dégradante, voir insultante envers nous.

 

Chaque jour, on nous demande d'être professionnels (ce que nous sommes), sous peine de sanction. Mais qui sanctionne la direction pour les problèmes de paie, les notes de frais qui ne sont pas réglées en temps et en heure et les tâches de plus en plus importantes sur les sites sans aucune rémunération supplémentaire ?

 

Certains cas où cette mesure ne sera pas mise en place :

  • si vous n’avez pas de smartphone ;
  • si nous n’avez pas de place pour mettre l’application ;
  • s'il y a un responsable de site ou chef hôte sur le site ;
  • si votre forfait téléphonique ne vous permet pas d'envoyer de photo.

 

Le SECI-UNSA a demandé le retrait pur et simple de cette nouvelle directive.

  • Une plainte a été déposée auprès de la CNIL et nous travaillons en étroite collaboration avec l'inspecteur du travail. En CSE, nous demandons également l'expertise de la société Technologia sur les effets sur les conditions de travail. Il est fort probable que, dans les semaines à venir, nous lancions un appel à la grève.
Pas encore de commentaires