Participatif
ACCÈS PUBLIC
30 / 01 / 2023 | 167 vues
Jacky Lesueur / Abonné
Articles : 1756
Inscrit(e) le 04 / 03 / 2008

Le moral des professionnels RH à nouveau en baisse

Le Cabinet Gereso (*),expert en formation, conseil et édition dans le domaine des ressources humaines, vient de publier  les résultats de la 3e édition (**) de son  baromètre annuel “Professionnels RH, comment allez-vous ?”

 

Cette enquête sur le moral & les perspectives 2023 des professionnels des ressources humaines a été réalisée en octobre Novembre 2022...Près de 500 professionnels RH, issus d’entreprises privées et d’établissements publics, de tous secteurs d’activité y ont répondu 

 

Comment avez-vous vécu l’année 2022 ? Comment évolue votre moral depuis 3 ans ? Quelles sont vos perspectives personnelles et professionnelles pour 2023 ?... telles sont les principaux questionnements abordés à cette occasion.

 

Que retenir ?
 

  • Au plan général, après une légère embellie notée en 2021, le moral de ces professionnels retourne à la baisse.
  • Alors que 63% d’entre eux affirmaient alors “vivre bien” ou “très bien” la crise sanitaire, ils ne sont plus 58 % à déclarer désormais.... “vivre bien”, voire “très bien” la période actuelle.
  •  Une année 2022 épuisante, à l’image de 2020 & 2021...Pour la troisième année consécutive, les professionnels RH se disent avant tout “épuisés” (54 %) par une surcharge de travail.
  • 56% des professionnels RH juniors (moins de 30 ans) considèrent leur année 2022 comme “challengeante”. Ce qui semble révéler un niveau de motivation bien supérieur à celui de leurs homologues de plus de 40 ans, qui n’utilisent ce qualificatif qu’à 18% et affirment pour 68% d’entre eux que leur année 2022 a été ”épuisante”.
  • Si 26% des répondants avaient affirmé être résilients pendant l’année “Covid” de 2020, ils ne sont plus que 19% à mettre en avant ce qualificatif.
  • Une charge de travail qui apparaît  en progression constante sur 4 ans, pour la majorité des répondants (62%).
  • Les directeurs/directrices RH s’estiment les plus impactés: 72% d’entre eux affirment qu’ils ont dû travailler plus ou beaucoup plus en 2021 qu’en 2020, soit 9 points de plus que l’an dernier.
  • Les professionnels RH des plus grandes entreprises (plus de 200 salariés) sont également les plus touchés par cette surcharge de travail, 65% d’entre eux déclarant travailler plus en 2022 que l’année précédente, contre 55% dans les entreprises de moins de 200 salariés.
  • Les professionnels RH sont unanimes : leur moral et leur engagement sont essentiellement liés à la reconnaissance de leur travail (76 %).
  • L’équilibre vie professionnelle /personnelle  et les relations entre collègues est largement  plébiscitée par les femmes.
  • Les jeunes générations sont plus sensibles aux avantages sociaux et à la démarche RSE de leur entreprise.
  • Si 59% des professionnels RH se sentent reconnus par leur hiérarchie,lon notera qu'ils  ont une image très négative de leur métier (  79%  déclarent  ne pas être fiers de leur métier!).
    Les professionnels RH semblent divisés concernant l’évolution de leurs conditions de travail depuis le début de la crise sanitaire. 22% déclarent qu’elles sont améliorées ou fortement améliorées, MAIS  ....40% estiment qu’elles se sont “dégradées”, même “fortement dégradées”.
  • Depuis  la crise sanitaire, le télétravail s’est développé dans l'ensemble des secteurs( privé/public) français. Nombre de collaborateurs travaillent en mode “hybride” en alternant jours de travail en présentiel et jours de travail à distance. Les professionnels RH s’inscrivent aussi dans cette tendance de fond. 54% d’entre eux télétravaillent, pour une durée moyenne de 2,6 jours par semaine. Un niveau modéré compréhensible qui s'explique par la nécessité  de maintenir une présence physique dans leur entreprise, au contact des salariés.
  • 46 % des professionnels RH se déclarent  ‘"pas vraiment satisfaits”, voire “pas du tout satisfaits” de leur niveau de rémunération....cette insatisfaction étant  plus marquée dans le secteur public et chez les non cadres


A retenir aussi...

  • Une volonté d’évolution  pas toujours prise en considération
  • Une fonction RH en quête de soutien
  • Un  moral des salariés en chute libre depuis les 3 dernières années. Dans les plus grosses entreprises (plus de 200 salariés) 61% des professionnels RH évaluent négativement le moral de leurs collaborateurs. 
  • La communication auprès des équipes reste le levier d’action privilégié
  • Une reprise des actions de formation en 2022

 

Le sentiment général sur les  perspectives 2023 :

 

  • Une année de plus placée sous le signe de l’incertitude !
  • L’ambition, la confiance et la sérénité reculent…
  • Le niveau de confiance et d’optimisme retombe de nouveau et les professionnels RH semblent plutôt résignés.
  • 41% des professionnels RH estiment qu’ils devront travailler plus ou beaucoup plus en 2023.
  • Une exposition plus forte au risque d’épuisement professionnel.
  • Une certaine inquiétude pour leur emploi (35%)

 

Il sera intéressant, au regard des débats du moment sur la Fonction Publique, ses réformes structurelles ou organisationnelles, son attractivité,..etc..le focus fait par cette étude :

 

  • Une majorité de professionnels RH ne va pas bien ( pour 57% Mal ou très mal)
  • Une charge de travail en augmentation ( pour 63%)
  • Une rémunération pas à la hauteur ( pour  près de 60%)
  • Un moral toujours en berne ( pour 72% mauvais ou très mauvais)
  • Une année éprouvante au plan professionnel (pour 65%)
  • La charge de travail sera la préoccupation principale des professionnels RH de la fonction publique en 2023 (pour 70% des répondants), suivie par les relations avec leur hiérarchie (pour 49% des répondants).
  • Pour 49% des répondants, la formation professionnelle apparait comme l’action à mettre en œuvre en priorité en 2023

 

(*) https://www.gereso.com/actualites/charte/

(**) la synthèse de cette enquête: https://www.gereso.com/la-lettre/2023/PDF/enquete-RH-2023-GERESO.pdf

Pas encore de commentaires