Participatif
ACCÈS PUBLIC
29 / 01 / 2024 | 81 vues
Groupe MGEN / Membre
Articles : 25
Inscrit(e) le 01 / 10 / 2021

La MGEN lance un plan d’actions volontaire contre les agissements sexistes et le harcèlement sexuel en entreprise

Le jeudi 25 janvier 2024, MGEN a rejoint l’initiative #StOpE,(*)  coordonnée par l’association française des managers de la diversité (AFMD) et qui compte à ce jour 270 organisations signataires qui luttent ensemble contre le sexisme ordinaire. L’acte d’engagement #StOpE s’inscrit dans un plan d’actions volontaire plus large de la mutuelle à destination de tous ses collaborateurs et militants dans toutes ses entités.
 


 

Par cet acte d’engagement, la mutuelle s’engage à mettre en œuvre tous les ans de nouvelles actions pour lutter contre le sexisme et le harcèlement sexuel en entreprise.

 

Pour Matthias Savignac, président MGEN : « MGEN est engagée de longue date pour les droits des femmes, l’égalité des chances, la lutte contre les stéréotypes et toutes formes de discrimination, ces engagements relèvent de l’ADN de notre mutuelle. Ainsi, nous avons décidé de prendre la question du sexisme et du harcèlement sexuel en entreprise à bras le corps. Notre démarche vise à accompagner nos collaborateurs et militants, qu’ils soient témoins ou victimes. »


 

Un plan d’action volontaire pour une tolérance zéro
 

L’acte d’engagement #StOpE s’inscrit dans un plan d’action volontaire plus large qui prévoit des actions de prévention, de formation et de sanction le cas échéant. Une grande campagne de sensibilisation nationale a été lancé en décembre 2023 et a été affichée dans tous nos établissements afin de rendre accessible l’information auprès de toutes et tous, d’inciter chacune et chacun à prendre conscience et à être acteur sur ce sujet.

 

Elle vise à inciter l’ensemble des salariés et militants à contribuer, à prévenir, à identifier les comportements sexistes et à réagir face au sexisme ordinaire. La mutuelle initie le déploiement d’une formation en ligne obligatoire à destination de tous les collaborateurs et militants d’une durée de 40 minutes.

 

Les formations débuteront en février 2024

 

Par ailleurs, les collaborateurs ou militants MGEN témoins ou victimes d’agissements sexistes et de harcèlement sexuel pourront signaler tout comportement inadapté, auprès d’un interlocuteur dédié, rattaché à la QVCT (Qualité de Vie et Conditions de Travail) de la Direction des ressources humaines.

 

Enfin, en rejoignant l’initiative #StOpE, MGEN aura accès à un espace de partage de pratiques et de ressources, telles que des groupes de travail, des témoignages, des supports et des dispositifs…


 

Une mutuelle engagée en faveur de l’égalité professionnelle femmes-hommes
 

L’acte d’engagement #StOpE et le plan d’actions contre les agissements sexistes et le harcèlement sexuel s’inscrivent dans une démarche initiée de longue date pour l’égalité professionnelle femme-homme, et pleinement intégrés à la stratégie RSE de MGEN.

 

En 2021, la mutuelle a signé avec toutes les organisations syndicales un accord triennal pour l’égalité femmes-hommes grâce auquel des actions concrètes sont menées, comme le recrutement et la promotion de femmes sur des postes à forte responsabilité ou encore la création d’une enveloppe d’augmentations annuelles consacrée à la réduction des inégalités salariales femmes-hommes.

 

Une attention toute particulière est également portée par la mutuelle à la parentalité pour faire évoluer les représentations, créer un environnement favorable aux parents-salariés et garantir le principe de non-discrimination professionnelle. 

 

Enfin, de nombreuses actions pour agir sur les stéréotypes et lutter contre les biais décisionnels sont intégrées à la démarche RH.

 

Comme en témoignent les chiffres, ces actions portent leurs fruits. Cette progression encourage MGEN à poursuivre et à intensifier ses efforts.


 

Chiffres clés MGEN

9 406 collaborateurs en France

74 % de femmes chez MGEN

57 % de femmes parmi les cadres

98/100 Index égalité professionnelle F-H en 2022 (+6 points par rapport à 2021)

48 % de femmes au Conseil d’administration (2023)

55 % de femmes au Comité de direction fin 2023 contre 14% fin 2020
 

 


(*) L’initiative #StOpE, Stop au Sexisme Ordinaire en Entreprise a été créée en 2018 par Accor, EY et L’Oréal France. Elle a été lancée aux côtés de trente entreprises et organisations, et constitue la première initiative interentreprises ayant pour objectif de lutter contre le sexisme dit « ordinaire » au travail. 

L’initiative #StOpE est placée sous le haut patronage du ministère délégué chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, et depuis 2021, l'initiative est portée et animée par l'AFMD.

https://www.afmd.fr/propos-de-linitiative-stope

Pas encore de commentaires