Participatif
ACCÈS PUBLIC
02 / 02 / 2023 | 124 vues
Alain ANDRE / Abonné
Articles : 60
Inscrit(e) le 09 / 06 / 2021

EDF Guadeloupe: quand le dialogue social ne fonctionne pas, la situation devient explosive et finit par exploser

Depuis plusieurs semaines, les salariés de la filiale de Production d’EDF dans les Systèmes Insulaires (PEI) en Guadeloupe sont en grève pour réclamer le respect des textes statutaires et des engagements pris dans l’accord «tripartite» négocié par notre organisation syndicale pour assurer la continuité sociale à la création de la filiale en 2009.

 

Ce mouvement de grève est la conséquence d’une absence d’un véritable dialogue social, de rigueur dans l’application de certaines règles élémentaires touchant à la réglementation du travail, à l’emploi des intérimaires et celles touchant au maintien du pouvoir d’achat, sujet particulièrement exacerbé dans le contexte de la cherté de la vie en milieu insulaire.

 

Aujourd’hui, après plusieurs semaines de conflits, malgré (ou à cause!!!) la prise en main par les pouvoirs publics, aucun accord n’a été trouvé. Les salariés restent mobilisés, les actions menées impactent la production d’électricité et engendrent des coupures tournantes qui touchent la population guadeloupéenne.

 

Pour nous , le Service public d’EDF, les salariés de PEI, la population guadeloupéenne, ses artisans PME… méritent mieux que cette mauvaise cuisine plus politique que syndicale.

 

Aussi, demandons-nous   le retour d’un dialogue social apaisé, conduit par l’ensemble des organisations syndicales guadeloupéennes, intégrant la dimension Groupe EDF avec la participation des fédérations syndicales représentatives.

Pas encore de commentaires