Participatif
ACCÈS PUBLIC
07 / 03 / 2022 | 481 vues
Claire Guelmani / Membre
Articles : 7
Inscrit(e) le 23 / 02 / 2022

Échec des négociations salariales au sein du groupe VYV : l'intersyndicale appelle à la grève

Pour la première fois, l’intersyndicale du groupe VYV appelle tous les salariés à la grève et à la mobilisation générale pour une augmentation générale des salaires dans l’ensemble du groupe, un maintien du pouvoir d’achat et l’amélioration des conditions de travail.

 

Depuis la création du groupe VYV, les augmentations de salaire se situent systématiquement en dessous de l’inflation et de nombreux salariés rencontrent de vives difficultés dans leurs conditions de travail. En 2021, celle-ci était de 2,8 % et devrait atteindre un niveau bien supérieur en 2022. Le prix de l’énergie explose (gazole +21 % en un an) et des hausses substantielles de l’alimentation sont déjà annoncées. Année après année, les salariés du groupe s’appauvrissent en perdant du pouvoir d’achat.

 

Cette situation n’est plus acceptable. Face à ce constat, l’intersyndicale du groupe VYV (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO et SUD UNSA) revendique :

  • une augmentation des rémunérations de 5 % pour l’ensemble des salariés du groupe, avec un minimum de 200 € nets par mois ;
  • la mise en place d’un contrat de santé unique avec un haut niveau de prestation, sans aucune augmentation de cotisation pour l’ensemble des salariés du groupe ;
  • une réelle amélioration des conditions de travail à travers un accord proactif et sur des mesures très concrètes.

 

Dans toutes nos conventions collectives nationales (CNN 51, CCN 66, ANEM...), les négociations se sont soldées par des échecs en termes d’augmentations générales des salaires. Il en va de même dans le groupe dans les entités où elles sont terminées. Là où les négociations sont en cours, les directions restent sourdes à toute revendication d’augmentations générales et là où elles ont difficilement abouti, nous sommes très loin du compte.

 

Dans ces conditions, les directions ne laissent pas d’autres choix aux salariés et aux organisations syndicales que d’établir un rapport de forces par la grève pour obtenir satisfaction sur les revendications. Cette mobilisation s’inscrit à un moment où des grèves historiques ont été menées dans certaines entités du groupe, notamment à la MGEN (où 40 % des salariés étaient en grève le 1er février).

 

Pour la première fois, l’intersyndicale du groupe VYV appelle tous les salariés du groupe à la grève et à la mobilisation générale le jeudi 24 mars pour faire aboutir leurs revendications légitimes, elle souhaite faire vivre les valeurs mutualistes et ne pas en être la victime permanente. Elle souhaite « faire groupe ».

 

Elle appelle à réunir les salariés en assemblée générale ou en réunion de services dans chaque entité, pour la préparation de la grève dans l’unité syndicale. Des rassemblements plus importants dans des entités et/ou régions pourront avoir lieu. L’intersyndicale vous tiendra informés.

Pas encore de commentaires