Ofi AM investissement responsable

 

Participatif
ACCÈS PUBLIC
15 / 04 / 2019 | 36 vues
Marcel Caballero / Membre
Articles : 14
Inscrit(e) le 07 / 12 / 2009

CIRIEC : un réseau scientifique majeur dans les domaines de l'intérêt collectif

Le réseau scientifique du CIRIEC est indéniablement le plus important au monde dans les domaines de l’économie d’intérêt collectif, que celle-ci soit publique ou sociale. Il regroupe à la fois les membres des instances scientifiques internationales et ceux des commissions scientifiques mises en place par les sections nationales. Globaleent, il représente quelque 750 experts pluridisciplinaires, issus de 62 pays. La production de ces derniers est reconnue par le monde scientifique et appréciée par les praticiens qui y puisent matière à innovation.
 

En France, les travaux de la commission scientifique « économie publique » ont récemment donné lieu à la publication de quatre ouvrages :
 

  • L'action publique dans la crise. Vers un renouveau en France et en Europe ?
  • L'internalisation des missions d'intérêt général par les organisations publiques. Constats et perspectives
  • Quel modèle d'état stratège en France ?
  • Éducation et intérêt général.
     

Parmi les travaux en cours, dynamisés par le conseil d’orientation, signalons quatre monographies sur les agences de régulation des services publics (électricité, ferroviaire, poste et santé) et une recherche sur la taille des entreprises et la démocratie à l’heure du numérique.
 

De son côté, le CIRIEC-international a lancé un appel à contributions pour son nouveau programme de recherche 2019-2020 sur le thème « production et coproduction conjointes de biens publics et communs : source d'un changement de paradigme par la destruction créative de l'action publique ? ».
 

Dans le domaine de l’économie sociale, les chercheurs du CIRIEC-France contribuent aux travaux de la commission scientifique internationale. Le moment fort est la conférence internationale de recherche en économie sociale qui regroupe plusieurs centaines de participants du monde entier, tous les deux ans. La prochaine rencontre se déroulera à Bucarest (Roumanie), du 6 au 9 juin 2019.
 

Dans une approche transversale économie publique-économie sociale, le CIRIEC-France remplit une fonction d’observatoire des partenariats publics-privés non lucratifs réalisés dans le cadre des sociétés coopératives d’intérêt collectif notamment. Ces partenariats, nombreux et jusqu’ici insuffisamment recensés et analysés, sont présentés dans les Brèves - lettre mensuelle du CIRIEC-France.
 

L’utilité et la qualité des travaux de recherche et de publication du CIRIEC sont internationalement reconnues. Ainsi, le programme européen Erasmus + EUsers « services of general interest in the EU: a citizens' perspective on public versus private provision », de formation étudiante à et par la recherche a été sélectionné par un comité d’experts de la Commission européenne en tant que « success story ». Ce programme est mis en œuvre en partenariat avec l’Université de Rouen, par l’organisation de neuf séminaires et une conférence internationale CIRIEC-EUsers. ll a également impliqué les Universités de Åbo Akademi (Finlande), Greenwich (Royaume-Uni), Leipzig (Allemagne) et WU Wirtschaftsuniversität Wien (Autriche).
 

Ce tableau ne serait pas complet sans mentionner les activités des autres sections nationales du CIRIEC, qu’il n’est pas possible de résumer ici mais que l’on peut retrouver sur le site du CIRIEC-international.
 

L’activité de recherche réalisée par le CIRIEC, obéissant strictement aux canons scientifiques, n’est jamais futile ou inspirée par l’air du temps. Oserons-nous écrire qu’elle est « engagée » ? Oui, si l’on entend par là qu’elle s’inscrit dans une volonté d’illustration mais aussi de défense et de promotion, d’un modèle économique trop souvent malmené ou, du moins, négligé par les tenants de la prétendue orthodoxie libérale.
 

Comme la poésie de Gabriel Celaya *, nos travaux ne sont pas le luxe culturel que dénonçait l'écrivain espagnol : « Je maudis la poésie conçue comme un luxe culturel par les indifférents qui s’en lavent les mains, se détournent et fuient. Je maudis la poésie qui ne prend pas parti... ».

 

* Poète espagnol (1911-1991).

Pas encore de commentaires