Participatif
ACCÈS PUBLIC
08 / 12 / 2022 | 534 vues
Claire Guelmani / Membre
Articles : 13
Inscrit(e) le 23 / 02 / 2022

Aésio Mutuelle : le choc de la diminution des activités !

La rentabilité est à l’ordre du jour chez Aésio. L’esprit mutualiste n’est plus qu’un vague concept pour les employeurs ...Pendant l’été de nouvelles orientations stratégiques ont été définies par la Direction. Ces nouvelles orientations sont à contre-courant des choix mis en œuvre à ce jour et depuis les fusions successives.

 

Les premières décisions aussi brutales qu’incompréhensibles, concernent notamment le secteur collectif par l’abandon de domaines considérés jusqu’à aujourd’hui stratégiques. Des choix dangereux et au rabais La Directrice Générale, (*)  dans un mail du 21 juillet adressé à l’attention des N-1 du CODIR et N-2 des Directions Développement, Technique et pilotage de la Performance, indique que :
 

« [...] sans attendre, je souhaite qu’un certain nombre de ces orientations soient appliquées dès à présent alors que nous préparons le renouvellement 2023 : en premier lieu, un travail pour piloter et redresser le stock en vision ratio combiné prenant en compte nos frais de fonctionnement.

Ensuite, sur les affaires nouvelles :

  • sur la santé collective TPE et PME, offre standard et sur-mesure, distribuée via le courtage de proximité : pas de souscription d’affaires nouvelles ;
  • sur la santé collective distribuée via le grand courtage : souscription uniquement si le portefeuille avec le courtier est équilibré en ratio combiné ;
  • sur la santé collective sur-mesure vendue en direct : souscription uniquement si le contrat est équilibré en ratio combiné ;
  • sur la santé collective standard vendue en direct : - pas de développement de nouvelles offres vers d’autres branches d’activité et arrêt de la souscription sur les offres non équilibrées techniquement ou ne présentant pas un volume de chiffre d’affaires permettant d’amortir les coûts de maintenance de l’offre, - hors branches d’activité, pas plus de nouvelles offres ;
  • sur la prévoyance collective, standard et sur-mesure, vendue en direct ou via le courtage : pas de souscription d’affaires nouvelles.

 

Une diminution des activités d’une telle ampleur ne peut être sans conséquence sur l’emploi.

 

Il faut s’attendre à ce que toutes les directions soient impactées par effet domino et si pour l’instant la Direction se refuse à communiquer des chiffres précis sur le volet social, les impacts seront bien réels. Serait-ce la remise en question de notre modèle mutualiste en sélectionnant les adhérents et en ne commercialisant que des produits dits rentables ?


Si oui, dans quel but et pour aller où ?


Notre organisation syndicale  est d’ores et déjà mobilisé sur ce sujet pour obtenir des réponses, défendre les droits des salariés et tous les emplois.


Elle ne manqueras pas de faire appel à tous les salariés pour organiser si besoin le rapport de force avec la direction.

 

(*) Dernière minute: On vient d'apprendre que Sophie Elkrief quitte Aésio Mutuelle  (seulement deux ans après sa nomination à la direction générale.? )  Le président d’Aésio mutuelle vient d'annoncer qu'il avait demandé à Olivier Brenza, actuellement directeur de la gouvernance financière "d’assurer la fonction de directeur général par intérim, à effet immédiat."

A suivre.....

Afficher les commentaires