Participatif
ACCÈS PUBLIC
23 / 03 / 2024 | 14 vues
Christine Simon / Abonné
Articles : 67
Inscrit(e) le 19 / 06 / 2019

La Poste change, les métiers évoluent, l’encadrement diminue

La formation demeure un sujet peu abordé, pourtant… La Poste change et les métiers évoluent. Pour preuve alors que l’encadrement diminue dans toutes les Branches, une seule connait une nette évolution positive : les services support & structure.

 

Au total, 1 737 postes de cadres et cadres supérieurs ont disparu au courrier et au réseau quand 1 027 ont été créés au support et à la structure entre 2021 et 2022 (source Bilan Social). Ceci est une réelle preuve de la mutation des métiers. 


On est en droit d’affirmer que les managers opérationnels sont une espèce en voie de disparition au profit des cadres experts.

 

Changer de métier permettrait à de nombreux cadres d’envisager une nouvelle carrière, une évolution vers d’autres horizons. Mais pour cela il faudrait mettre en place plus de passerelles et construire une stratégie de formation, vraie et cohérente, celle qui permet une mise à niveau dans les nouveaux métiers.


Quant à ceux et celles qui veulent rester dans leur métier, il est bien compliqué de se former sur d’autres sujets que des sujets techniques. Et ce qu’il y a de plus compliqué encore, c’est d’obtenir une formation en présentiel !

 

On pourrait passer sous silence la formation initiale. Bien sûr, on nous opposera le nombre de cadres embauchés après un parcours d’alternance sans nous donner des chiffres précis. Mais qu’en est-il des cadres promus ou des cadres recrutés à l’externe peu ou pas formés ou pire, formés des mois après leur prise de poste ?
 

Doit-on rappeler que la formation professionnelle est une obligation légale ? La Poste devrait se pencher plus sérieusement sur ce sujet.

 

Quand sur le terrain l’objectif est quantifié en jours/agents, le bilan social fait apparaitre des euros… De toutes les façons, nous ne sommes dupes de rien : une petite information technique glissée dans une réunion, et hop une petite transformation en heures de formation.

 

La formation n’est pas qu’un chiffre.

 

Elle permet à chacun d’être à niveau et à l’entreprise d’intégrer ses propres salariés aux changements qui s’imposent tout en en pérennisant des savoir-faire et des compétences déjà acquis. Notre organisation syndicale attend de La Poste qu’elle propose des plans de formation transparents au sein desquels les besoins des cadres seraient clairement  identifiés (projets professionnels) et utiles pour l’avenir de chacun.

Pas encore de commentaires