Participatif
ACCÈS PUBLIC
20 / 02 / 2024 | 219 vues
Sylvie Frayssinhes / Abonné
Articles : 14
Inscrit(e) le 14 / 08 / 2020

Le Plan de Départs Volontaires de SCE (Orange Business Services) épinglé...

Le rapport d’expertise présenté au Comité Groupe France en janvier 2024 épingle le Plan de Départs Volontaires de SCE (Orange Business Services) (*)

 

Le rythme de la dégradation anticipée à SCE présenté par Orange est trop pessimiste selon le cabinet Peritus :
 

  • Au 1er semestre 2023, les activités fixes sont toujours en recul mais sur un rythme moins soutenu que celui inscrit au budget. Les activités Intégration Services et Mobiles ont une croissance plus rapide qu’escomptée avec une marge brute en amélioration et au-dessus des attentes ;
  • Le plan de réorganisation ne prévoit aucun plan de développement ;
  • Le plan stratégique Lead The future prévoit une croissance de sa rentabilité au plus tard en 2025 seulement ;
  • Les mesures prévues par Orange vont permettre de dégager 455 M€ d’ici à 2025 ce qui permettra de projeter un EBITDAal « potentiel » autour de 960 M€, soit 160 M€ de plus que le niveau de 2022. Pourtant, l’entreprise réduit cet objectif pour tenir compte des contingences liées à la mise en œuvre de ce plan. L’expertise en déduit au vu de cette projection qu’Orange ne doit pas croire elle-même en l’efficacité de sa réorganisation.
  • Rappelons  que plus de la moitié des effectifs de SCE affichent 45 ans et plus.

 

Pour notre organisation syndicale, c’est la confirmation que l’entreprise utilise le premier prétexte à sa portée pour décider d’un plan de départs sans base solide.
 

La logique de purge sociale est en marche avec le nouveau plan stratégique Lead The future malgré nos  alertes depuis 4 ans maintenant. Le 27 mars 2023, notre fédération dénonçait ce PDV et ses conséquences dans une lettre adressée la Directrice Générale, Madame Christel Heydemann. Orange a dû retirer son premier projet de Plan de Départs Volontaires sur SCE, par crainte de non homologation par la DREETS. 


Nous  demandons  à Orange d’instituer un véritable plan de Responsabilité Sociétale d’Entreprise en choisissant de ne pas se séparer de ses salariés et en établissant un plan de reconversion pérenne au sein de la maison mère.
 

(*) SCE est une filiale d'Orange Business qui regroupe en grande partie l'activité historique de services aux entreprises. Elle emploie 5600 personnes.

700 salariés de SCE devraient être concernés par une rupture conventionnelle collective. 

Pas encore de commentaires