Participatif
ACCÈS PUBLIC
10 / 01 / 2023 | 63 vues
Theuret Johan / Membre
Articles : 53
Inscrit(e) le 04 / 09 / 2017

Suppression de la tournée quotidienne des facteurs: une nouvelle annonce inquiétante pour le service public.

La Poste envisage d’expérimenter à compter du mois de mars la suppression de la tournée quotidienne de ses facteurs.

 

La semaine passée, notre Think Tank, Le Sens du Service public avait fait part de ses réserves suite à l’annonce de la disparition du timbre rouge, remplacé par une complexe démarche en ligne.

 

Si cette expérimentation venait à être confirmée, ce serait donc une nouvelle annonce inquiétante pour le service public.

 

Sans contester la baisse du nombre de courriers délivrés par les services postaux, nous regrettons que cette évolution conduise à réduire la présence humaine des postiers sur le terrain, alors même que La Poste a elle-même développé les services à domicile.

 

Cette nouvelle risque d'ajouter encore un peu plus à l'éloignement d'un service essentiel et à la disparition continue des services publics au contact des usagers.

 

Pour nombre de Françaises et de Français, a fortiori âgés ou dans des territoires isolés, le postier est parfois la seule personne avec laquelle ils ont une interaction pendant la journée, avec laquelle ils échangent un regard, un geste, quelques mots.

 

La relation humaine constitue la substance du service public. Elle ne devrait pas faire les frais de la rationalisation des coûts des services publics.

 

Dès notre Manifeste fondateur, nous avons proposé des mesures pour favoriser l’égalité d’accès aux services, comme le gel de la fermeture des services publics, le développement des dispositifs d’aller vers ou encore la priorité donnée au renforcement de la présence des agents de terrain.

 

Pour le Sens du Service Public, les services publics doivent se refonder autour d’un principe d’écoute démocratique. Aussi, nous souhaitons que sur la forme, l’expérimentation menée par La Poste fasse l’objet d’une large association des personnels comme des usagers, de leurs familles, des associations et élus de terrain.

 

Sur le fond, nous demandons à que cette expérimentation ne se traduise pas par une moindre présence humaine pour les publics les plus fragiles et que des mesures de compensation soient mises en œuvre.   

 

Intégralité du Manifeste du Sens du service public

Afficher les commentaires

La Poste a choisi de tester un modèle de distribution alternée un jour sur deux.

Pour ce faire, l’argumentaire de l’entreprise est double : la baisse continue des volumes courrier et sa nouvelle gamme courrier.

 

Concernant la baisse des volumes courrier : Notre syndicat  ne nie en aucun cas cette donnée mais rappelle que depuis plus de 15 ans et ce, tous les deux ans au moins, l’entreprise réorganise ses services avec, à la clef, des milliers de suppressions d’emplois.

 

Concernant la nouvelle gamme courrier : Notre syndicat  précise qu’en dématérialisant le timbre prioritaire, elle exclue plus de treize millions de personnes frappés par l’illectronisme de tout envoi prioritaire.

 

Il importe de rappeler le rôle social que représentent les factrices et facteurs auprès des usagers ; raréfier le passage de ceux-ci aura pour conséquence, une fois encore, la dégradation d’un service public apprécié de tous pour sa proximité.

 

Ce type d’organisation de travail en alterné ne pourra, à court ou moyen terme, ne mener qu’à une diminution importante du nombre de factrices et facteurs