Participatif
ACCÈS PUBLIC
29 / 12 / 2022 | 184 vues
Groupe MGEN / Membre
Articles : 25
Inscrit(e) le 01 / 10 / 2021

Baromêtre « Confiance & Bien-être des Français » : une grande défiance envers le système de santé

Baromètre « Confiance & Bien-être des Français » 2022 : les Français, notamment les plus jeunes, n’ont pas le moral

 

Quel est le moral des Français en 2022 ? Pour la septième année consécutive, les mutuelles MGEN et Solidaris sondent les Français sur leur rapport à la santé, à la société, au travail et publient le baromètre « confiance et bien-être » réalisé par OpinionWay.  L’enseignement principal : les Français expriment une grande défiance envers le système de santé (niveau le plus bas depuis le début des mesures du baromètre), tandis que la santé mentale pèse sur leur moral. Les résultats sont préoccupants pour les moins de 40 ans.

 

Pour Matthias Savignac, président MGEN: « La multiplication des crises sociales, sanitaires, environnementales... a fait perdre le sens commun : beaucoup ne savent plus à qui faire confiance, en quoi croire pour l’avenir. Sans parler des problématiques de pouvoir d’achat qui se confrontent aujourd’hui à la question du pouvoir de vivre dignement. Les mutuelles ont un rôle à jouer : elles amènent du lien, de la proximité et ce sont des lieux d'engagement démocratique. La protection sociale est vectrice de cohésion sociale et c’est aussi un amortisseur social des crises »

 

Le système de santé en déclin

 

MGEN

 

A la question « le système de santé est d’excellente qualité en France » 6 personnes sur 10 répondent par l’affirmative, c’est le plus bas niveau depuis le début des mesures du baromètre.

 

MGEN 2

 

65.4% des répondants pensent même que la qualité des soins est actuellement menacée pour des raisons de coûts (72.9% lors de la 1ère mesure en 2016), ce sentiment progresse à nouveau alors que les deux « années COVID » semblaient avoir eu un léger impact positif. Le temps d’attente trop long pour voir un spécialiste est dénoncé par 77.7% des sondés, ce qui constitue une évolution de 9.3 points sur un an.

 

 

La santé mentale des Français au plus bas en 2022

 

Santé mentale

 

 

 

 Santé

23.8% des Français expriment souvent ou très souvent ressentir de l’anxiété, de la dépression ou de l’angoisse (+2.7 points par rapport à 2021, plus bas niveau depuis 2017). Sur l’échelle du PHQ9 (échelle de dépression), 23.7% des Français peuvent être classés en dépression modérée à sévère (taux le plus haut depuis le début des mesures en 2016, +3.8 points sur un an). 22,6% des Français ont renoncé à aller chez un professionnel de santé mentale pour raisons financières. 15,1% des Français ont été confrontés pour eux-mêmes à un problème relevant de la santé mentale, 17,9% dans leur entourage familial et 8% dans leur entourage amical.

 

Focus global sur les moins de 40 ans

 

Moins de 40 ans

 

L’indice global de confiance et bien-être chute de 6,6% sur un an pour les moins de 40 ans (53,6). Et tous les sous indices sont également à la baisse chez cette tranche d’âge :
 

  • Conditions objectives de vie (-7,7%) : 51,2
  • La qualité du relationnel (-5,5%) : 58,7
  • Le rapport à la société (-9%) : 30,2
  • L’image de soi (-7%) : 46,8
  • La santé physique (-3,8%) : 68,8
  • La santé mentale (-7,3%) : 51,9

 

Le système de santé vu par les moins de 40 ans 

 

On retrouve une vision beaucoup plus critique du système de santé français que les autres tranches d’âge : 53.5% des moins de 40 ans pensent que le système est d’excellente qualité (-15.1 points sur un an) et 57.6% que la qualité des soins risque d’être impactée pour des raisons financières (+10.7 points).

 

48.8% d’entre eux trouvent qu’il y a suffisamment de structures hospitalières dans leur région (-15.1 points vs 2021, le recul est de -6.1 points au niveau de la population totale avec 55% des répondants en accord). 37.2% sont vraiment inquiets de la place que prennent les médicaments dans leur budget : le même taux que dans la population totale après une progression de 10.4 points sur un an (+4.3 points pour la population totale).

 

 La santé mentale préoccupante des moins de 40 ans

 

Mentale

 

Pour les moins de 40 ans, l’indice de santé mentale interpelle très fort : 51.9 (ce niveau est à 60 pour les 40/59 et 71.5 pour les 60 ans et plus).  Près de 4 personnes de moins de 40 ans sur 10 (38.9%) peuvent être classées en dépression modérée à sévère (contre 1 une sur 4, 23.7%, en moyenne dans la population et contre 25% un an plus tôt pour cette tranche d’âge). 36% se déclarent anxieux souvent ou très souvent (contre 23.8% au sein de la population totale), 10 points de plus qu’un an plus tôt (26%). La solitude est bien réelle avec 30.6% qui la ressentent souvent ou très souvent (21% au sein de la population totale et 21% un an plus tôt pour cette tranche d’âge). Enfin, sur l’échelle de cantril (évaluation de sa vie sur une échelle de 1 à 10) : un « jeune » sur 3 juge sa vie négativement (32.6% contre 27.6% en moyenne, stable sur un an).

 

Le rapport au travail des moins de 40 ans

 

Rapport au travail

Dans le monde du travail, la possibilité d’avoir une promotion qui était encore partagée par un jeune sur 2 un an plus tôt (49%) passe à moins de 4 sur 10 (38.8%) pour atteindre le niveau moyen dans la population 36.7%, soit -2,3 points sur un an. De même que le sentiment d’être payé à la hauteur de ses qualifications : de 47.4% des jeunes en 2021 à 35.4% en 2022 (-12 points). Dernier éclairage, 41.4% estiment que leur travail n’envahit pas trop leur vie privée (-10,3 points sur un an) [46.2% dans la population totale].

 

Indice global de confiance et bien-être des Français et principaux sous-indices

 

Après un petit sursaut en 2021, l’indice composite confiance et bien-être, établi sur une échelle de 0 à 100, est à nouveau en recul sur 1 an, de 1.9% pour s’établir à 55.8. Le rapport à la société est le sous-indice qui baisse le plus sur un an (-5.5% pour s’établir à 30.8).

 

  • L’image de soi passe à 47.4 (-3.7%) et arrive à son plus bas niveau sur 7 années
  • Les conditions objectives de vie accusent un recul de 3.3%, à 55.3
  • L’image de soi recule de 3,7% sur un an : 47,4
  • La santé physique se détériore : 64,1 (-1,4%)
  • La santé mentale atteint 61,2 (la deuxième plus basse mesure depuis 7 années d’enquête).

 

Pas encore de commentaires