Participatif
ACCÈS PUBLIC
20 / 05 / 2022 | 86 vues
Christine Simon / Abonné
Articles : 36
Inscrit(e) le 19 / 06 / 2019

Le pouvoir d'achat des postiers passe par des mesures liées à la mobilité

À la suite de notre courrier à la DRH du Groupe lui signalant l’urgence à prendre des mesures exceptionnelles au regard des difficultés croissantes face à l’inflation galopante des prix, notamment l’énergie et le carburant, la DRH nous a reçu le 22 mars et une commission de suivi de l’accord NAO 2022 s’est tenue le 20 avril en présence des organisations syndicales signataires.

 

Ce fut l’occasion de rappeler nos revendications en matière de défense du pouvoir d’achat et nos propositions de mesures exceptionnelles et concrètes pour répondre à l’urgence sociale. Il s’agit de traiter à la fois des mesures financières, des mesures organisationnelles et enfin des mesures liées à la mobilité.

 

Le 27 avril, La Poste a présenté à l’ensemble des organisations syndicales les mesures indemnitaires qu’elle compte mettre en œuvre du 1er mai jusqu’au 31 juillet a minima et d’autres mesures pérennes.

 

Indemnités kilométriques et indemnité transport véhicule personnel
 

Environ 25 000 postiers bénéficient du remboursement d’indemnités kilométriques (IK). Plus de 15 000 d’entre eux parcourent moins de 1000 km/an et 3700 plus de 3000 km/an.
 

Le barème des indemnités kilométriques (IK) qui vient d’être revalorisé au 1er avril suite à l’accord NAO, est revu à la hausse temporairement de 1 centime du kilomètre. Majoration de 4 cts pour les postiers effectuant + 2500 km/an.
 

  • Le barème temporaire sera le suivant :  Véhicule < ou = 5 CV : 0,35€/km; Véhicule de 6 à 7 CV : 0,38€/km; Véhicule > ou = 8 CV : 0,40€/km; 2 roues < 50cm3 : 0,11€; 2 roues > 50 cm3 : 0,14€.
     

Le relèvement de 10 à 15 € du barème actuel du montant de l’indemnité transport véhicule personnel (ITVP) pour les postiers utilisant leur véhicule personnel pour un trajet domicile-travail :
 

  • 120 € par an pour un trajet aller ou retour > 20 km ;
  • 155 € par an pour un trajet aller ou retour > 25 km ;
  • 180 € par an pour un trajet aller ou retour > 30 km.

 

Mise en place d’un dispositif national pérenne de co-voiturage


A compter du mois de juin, La Poste prévoit de mettre en place une application dédiée permettant aux postiers la mise en relation avec d’autres postiers ou des salariés d’autres entreprises situés à proximité de leur lieu de travail ou de trajet. En plus d’une participation aux frais qui peut être partagée entre les passagers, des financements seraient proposés par certaines collectivités territoriales (intégrés directement à l’application).


La proposition de co-voiturage répond partiellement à l’une de nos demandes qui est celle d’ouvrir une négociation globale sur les mobilités durables et sociales pour concilier la fin de mois et le climat. Pour être réalisables, il est indispensable, localement, site par site, de rendre possibles ces mesures en adaptant notamment les horaires de prise et de fin de service, en mettant à disposition des stationnements pour les covoitureurs, etc.
 

L’accord NAO 2022 que nous avons signé nous permettra de demander la réunion d’une commission de suivi dès le second semestre.

Pas encore de commentaires