Ofi AM investissement responsable

 

Participatif
ACCÈS PUBLIC
31 / 10 / 2019 | 78 vues
Jacky Lesueur / Abonné
Articles : 1354
Inscrit(e) le 04 / 03 / 2008

La communication sur la prévention en santé jugée utile et efficace.

Le groupe VYV, entend faire  de la prévention en santé l'un des axes majeurs de son action, en inscrivant son offre de services prévention dans le parcours de vie de l’adhérent. Avec Occurrence HealthCare, il a donc mené une étude en ligne auprès de 2 000 personnes au mois de mars, pour en savoir davantage sur la perception que les Français ont de la prévention et de la communication qui en est faite.
 

Les résultats montrent que la santé est un sujet d’intérêt majeur pour les Français : 86 % d’entre eux s’y intéressent. Deux sujets retiennent particulièrement l’attention de 80 % des répondants : la nutrition et l’activité physique.
 

Pour Virginie Femery (directrice de santé et prévention du groupe VYV) : « Cette étude conforte le positionnement du groupe VYV sur la prévention : proposer des services personnalisés, ciblés et permettant d’agir sur l’ensemble des déterminants de santé ».
 

La mutuelle est identifiée comme émettrice de communication de prévention en santé par un quart des Français
 

Différents émetteurs de communication de prévention en santé sont identifiés, dont les mutuelles, perçues comme le cinquième émetteur le plus légitime sur ces sujets. Sans surprise, les canaux privilégiés sont la télévision ou la radio, avec une place prépondérante pour les réseaux sociaux chez les moins de 25 ans.


Le premier thème de ces communications est la nutrition, puis les recommandations et conseils pratiques, notamment sur le dépistage, le stress et le sommeil.
 

Ces communications sont jugées utiles et efficaces
 

  • 50 % des Français effectuent des recherches complémentaires après y avoir été exposés ;
  • 30 % d’entre eux modifient au moins temporairement leurs comportements, notamment concernant la nutrition, l’activité physique et le sommeil.
     

Cette étude révèle également un effet boule de neige, puisque un Français sur quatre relaie ces communications à son entourage.
 

Même s’il y a des attentes fortes pour plus de pédagogie, une meilleure intégration au parcours de santé et davantage de personnalisation, plus de 80 % des répondants souhaitent voir les communications de prévention en santé se développer, en particulier sur la nutrition, notamment sous forme de publicité ou de messages d’information.
 

Retrouvez également les principaux enseignements de l’étude dans cette infographie.

Pas encore de commentaires