Participatif
ACCÈS PUBLIC
16 / 03 / 2015 | 259 vues
Olivier Bredeloux / Membre
Articles : 12
Inscrit(e) le 26 / 02 / 2014

Médecine-conseil dans la branche IEG : vers un déblocage ?

La médecine-conseil des industries électriques et gazières (IEG) ne cesse d’aller de rebondissement en rebondissement.

Jeudi 5 mars 2015, notre fédération a été reçue par les employeurs en bilatéral.

En synthèse, il en ressort que nos revendications devraient être satisfaites, à savoir :
  • le maintien en l’état de l’article 22 du statut et de son annexe 3 ;
  • les médecins-conseils qui restent sous contrat avec les IEG comme actuellement ;
  • les assistantes qui voient leur situation consolidée, en particulier en les maintenant en entreprise donc au statut des IEG ;
  • les salariés et les pensionnés conserveront un régime spécial qui a largement fait ses preuves.

Pour rappel, les pouvoirs publics n’ont pas souhaité valider l’évolution de notre médecine- conseil vers la Caisse nationale des industries électriques et gazières, une revendication proposée et portée par notre fédération. Ils n’avaient que le régime général à nous proposer, ce que notre organisation syndicale a toujours catégoriquement refusé.

S’il était encore besoin, nous avons réaffirmé notre attachement à la recherche de solutions négociées et contractualisées par exemple dans un accord de branche.

Le contrôle social par les salariés à travers leurs représentants ne peut être négligé, ni arbitrairement supprimé.

Quant à la partie financement, notre fédération n’est pas fermée à une solution équitable entre employeurs au niveau de la branche.

« L’expérience médecine de contrôle des IEG » nous a rendu méfiants, mais nous ne sommes pas bornés pour autant.

Pas encore de commentaires