Participatif
ACCÈS PUBLIC
09 / 07 / 2014 | 98 vues
Jacky Lesueur / Abonné
Articles : 1825
Inscrit(e) le 04 / 03 / 2008

Les 10 ans de l'Institut de Recherche en Prévention Santé (IRPS)

Réunis en assemblée générale, les 18 et 19 juin à Perpignan, les délégués de la Mutuelle Générale Environnement et Territoires (MGET) ont réservé leur matinée-débat à la célébration des dix ans de l’Institut de Recherche en Prévention Santé (IRPS), créé par la mutuelle en 2004 : un temps consacré au bilan mais également aux perspectives d’avenir d’un institut toujours en quête d’innovations.

Une certaine conception de la prévention

En créant l’IRPS, la MGET a investi la prévention pour promouvoir une santé plus durable. Parce que pour la MGET, agir sur le risque en tant qu’assureur n’est passuffisant, il s’agit d’informer, d’éduquer, d’accompagner chacun dans son parcours de vie.

C’est ainsi que l’IRPS a développé un catalogue d’actions en direction des individus tout en déployant une offre d’accompagnement des employeurs. Une structure au service des adhérents MGET mais pas seulement…

Dès la création de l’IRPS, la MGET a su rassembler les experts les plus pointus. Le catalogue  d’interventions n’a cessé de s’enrichir au fil des années et en 2013, l’IRPS a organisé 230 actions de prévention dans l’année, soit plus d’une par jour au bénéfice des adhérents MGET mais également au service d’autres populations, notamment agents de l’État ou de collectivités locales.

Dans le même temps, l’IRPS s’est ouvert à d’autres partenaires, notamment les mutuelles d’Istya, MNT et MGEFI.

Une vision de la prévention toujours en mouvement

Dans son introduction au débat de la table ronde, Hubert Borderie, président général de la MGET et président de l’IRPS, a exprimé sa vision d’une prévention adaptée aux enjeux d’aujourd’hui, en esquissant les contours de la prévention de demain : « s’il y a un domaine, une compétence, sur lesquels l’IRPS doit se mobiliser, c’est la question des inégalités, les inégalités hommes-femmes, les inégalités sociales, territoriales, catégorielles, les inégalités d’espérance de vie en bonne santé […] et se préoccuper encore plus de ceux qui n’ont pas de  travail ou pas assez, être plus attentifs à ceux qui souffrent d’avoir trop de travail ou plutôt trop de pressions dans le travail et pas assez de reconnaissance ».


Le chiffres clefs de la MGET en 2013
- 225 000 personnes protégées,
- 350 % de marge de solvabilité,
- 204 millions d'euros de cotisations appelées,
- 100 sections départementales,
- 380 salariés.
Pas encore de commentaires