Participatif
ACCÈS PUBLIC
07 / 11 / 2017 | 1 vue
Rodolphe Helderlé / Journaliste
Articles : 3953
Inscrit(e) le 16 / 11 / 2007

La nouvelle phraséologie des contrôleurs aériens est dangereuse

La DGAC a mis à jour son manuel de phraséologie, avec un test d’évaluation à la clef, dans le contexte d’une réactualisation du règlement européen harmonisant les règles de l’air. La CGT souligne que « l’épellation systématique des nombres ferait passer l’occupation de fréquence au-dessus de 100 % ! ». En parlant de « test de phrasérologie », le syndicat considère que « l’embarras des services devant les démonstrations de non-applicabilité est perceptible » et apporte son soutien aux contrôleurs ayant décidé de ne pas appliquer la nouvelle phraséologie pour des raisons de sécurité.

Cette information est un morceau choisi de la veille hebdomadaire de BipBipInfos n° 149 [30 octobre 2017].

Pas encore de commentaires