• Bip Bip
    ACCÈS ABONNÉ
    06 / 11 / 2017

    Bip Bip Infos : la compilation sociale de la semaine #150

    Atos : une rémunération variable calculée de façon « arbitraire, opaque et démotivante » - Un forum des tops managers à plus de 500 000 € chez Gemalto - Baisse potentielle de 4,2 millions d’euros de la dotation des CE chez IBM - 8 000 postiers supplémentaires pourront bénéficier des titres restaurants - Lufthansa France : quatre élus sans poste depuis trois ans mais toujours salariés - Ordonnances : une logique de centralisation des informations contraire au dialogue social - STMicroelectronics en difficulté pour recruter à Crolles - La CFDT d’AXA se fait l’écho des inquiétudes de la fonction RH - Le différentiel d’âge de la retraite justifie la différence du coût de la prévoyance à la DGAC
  • Bip Bip
    ACCÈS ABONNÉ
    30 / 10 / 2017

    Bip Bip Infos : la compilation sociale de la semaine #149

    La nouvelle phraséologie des contrôleurs aériens est inapplicable - Compass Group : la géolocalisation des voitures de fonction s’oppose à l’autonomie des cadres au forfait jours - Engie : la fin de l'équipe « toxicologie » équivaut à un transfert de responsabilité - La « LIDLisation » du service social de Paris est en marche pour la FSU - Prestataires de services : sept organisations patronales veulent se confédérer - Total amortit la hausse des cotisations de santé et prévoyance de ses retraités - La surcomplémentaire santé de Total fait baisser le reste à charge - Référencement : la MGAS remplace Harmonie Mutuelle à la direction de l’aviation civile - Quel réel pouvoir pour les sociétaires des caisses régionales du Crédit Agricole ?
  • Focus
    ACCÈS ABONNÉ
    08 / 10 / 2013

    Le droit d’opposition, une arme légale qui fâche les directions, les syndicats signataires et parfois les salariés

    Rares sont les syndicats qui peuvent se permettre le luxe de faire tomber des accords à eux tout seuls en faisant jouer leur droit d’opposition. Avec plus de 51 % des voix, la CGT de Monoprix a successivement planté un accord d’intéressement au début de l’année puis l’accord sur le « travail en soirée » en septembre, au grand dam de la direction et des syndicats signataires. Quand plusieurs syndicats font alliance pour sortir un droit d’opposition, c’est souvent avec des motivations différentes. Le point sur un droit fort, à manier avec précaution, au risque de frustrer les salariés concernés par les accords dénoncés. Surtout quand la direction n’ouvre pas une nouvelle négociation.
  • Participatif
    ACCÈS PUBLIC
    20 / 07 / 2011

    Une tâche titanesque pour les contrôleurs aériens d'Orly

    Le projet RATP (relèvement de l’altitude de transition en région parisienne) devrait être appliqué à partir du 17 novembre 2011 par les contrôleurs d'Orly. « Les personnels opérationnels auxquels vous êtes sur le point de confier cette mission ne peuvent vous laisser prendre cette décision sans vous dire leur profonde inquiétude quant à la faisabilité du projet.
  • Participatif
    ACCÈS PUBLIC
    19 / 08 / 2010 | 1 vue

    Premier droit d'opposition dans la fonction publique ?

    La DGAC se refuse à reprendre la négociation de son protocole social triennal. Début septembre, le protocole devrait être officiellement signé par le Secrétaire d’État chargé des Transports, la DGAC et 7 organisations syndicales du personnel.

  • Participatif
    ACCÈS PUBLIC
    02 / 08 / 2010 | 530 vues

    Quel âge de départ en retraite pour les contrôleurs aériens ?

    Parmi les propositions du gouvernement, on trouve une bizarrerie que personne ne pointe du doigt : alors que pour l'immense majorité des travailleurs, l'âge de départ en retraite recule de deux ans à compter de 2018, les fonctionnaires bénéficiant du service actif pourront attendre 2023 pour se voir appliquer la même contrainte...
  • Participatif
    ACCÈS PUBLIC
    30 / 07 / 2010

    DGAC : un droit d'opposition qui entacherait la signature du ministre

    Initialement, les syndicats de la DGAC avaient jusqu'au 30 juillet pour engager ou non leur signature sur le « protocole social » triennal. Le délai est repoussé. L'occasion de prendre le temps de consolider ce projet d'accord qui affirme la nécessité d'une plus grande exigence « en termes de performance et de gains de productivité » tout en s'engageant sur des contreparties.

  • Focus
    ACCÈS ABONNÉ
    29 / 07 / 2010

    Le « pacte social » : une approche originale du dialogue social à la DGAC

    La DGAC est la seule administration publique qui négocie tous les trois ans un « protocole social » sur les efforts d'adaptation demandés aux personnels au regard de la stratégie et des contreparties qui vont avec. Un protocole qui a valeur d'accord et qui s'expose, à ce titre, au droit d'opposition. C'est la menace qui plane sur le pacte social proposé en ce moment à la signature de tous les syndicats. Retour sur le contexte d'harmonisation du contrôle aérien européen qui met sous pression la négociation de cet accord cadre très original, également qualifié de « pacte social ».