Participatif
ACCÈS PUBLIC
21 / 07 / 2020 | 48 vues
Jacky Lesueur / Abonné
Articles : 1416
Inscrit(e) le 04 / 03 / 2008

« Nous militons toujours en faveur d’une épargne retraite pour partie abondée par l’employeur public » - Philippe Sebag, Préfon

Suivant le principe de la présidence tournante, la Préfon connaît depuis janvier un nouveau Président. Ancien Secrétaire Général de l’association, Philippe Sebag explique comment, dans la continuité, il souhaite projeter le dynamisme de la Préfon dans « le monde d’après ».
 

Quelle vision de l’association votre mandat porte-t-il pour ces quatre années à venir ?
 

Créée par quatre fédérations syndicales de fonctionnaires (CFDT, CFTC, CFE-CGC, FO) et une association de hauts fonctionnaires, la Préfon est une association dont la présidence tournante fonde une dynamique consensuelle. Mon action s’inscrit donc dans la continuité.


Mais le contexte, en revanche, peut dicter des évolutions. Mon prédécesseur, Denis Lefebvre, avait ainsi introduit de nombreux éléments de modernisation comme la signature électronique, le lancement d’un contrat d’assurance-vie et un partenariat noué avec la Fédération Française de Handball. Je souhaite poursuivre cette voie, tout en réaffirmant la spécificité de notre régime administré par des fonctionnaires pour des fonctionnaires. Depuis cinquante ans, Préfon-Retraite a prouvé son attractivité que renforce aujourd’hui sa transformation en PER, laquelle garantit aux affiliés les sécurités historiques du dispositif tout en leur ouvrant des options nouvelles en accord avec leurs aspirations.
 

Quels seront les grands axes pour exprimer cette ambition ?
 

Je l’ai dit, la Préfon relève d’une gouvernance plurielle, dont les échanges font la richesse. Afin de nourrir cette réflexion, je souhaite d’abord développer le travail en équipe entre les administrateurs et les personnalités qualifiées qui apportent leur expertise. J’aurai aussi à coeur de poursuivre notre implication en matière d’Investissement Socialement Responsable (ISR), domaine dans lequel je suis personnellement engagé et où Préfon a été précurseur. Nous serons ainsi attentifs à ce que les assureurs du régime Préfon-Retraite participent à cette ambition et que le contrat Préfon-Vie Responsable maintienne sa promesse. En l’espèce, une de mes premières mesures a d’ailleurs été de renouveler le soutien à la chaire des Mines ParisTech. Cet engagement relève bien évidemment de nos convictions, mais renforce aussi la sécurité des placements car, les chiffres l’attestent, l’ISR fait rimer sens et performance !

 

Face à une réforme de l’épargne retraite actée, quelle place réserver à Préfon-Retraite ?
 

Nous nous félicitons de la volonté des pouvoirs publics de développer l’épargne retraite, encore trop peu prisée en France :52 * milliards d’euros d'encours comparés aux 1 800 milliards de l’assurance-vie. L’épargne retraite présente de nombreux avantages, à commencer par le fait de constituer une épargne à long terme qui finance l’économie réelle.

Premier acteur de ce secteur en France avec 48%* des montants épargnés et 51%* des flux annuels, la Préfon ne pouvait donc qu’adhérer à la dynamique nationale et rendre son régime compatible avec le dispositif PER. Un pas important, réalisé dans le respect des intérêts de nos 400 000 affiliés. Reste que nous militons toujours en faveur d’une épargne retraite pour partie abondée par l’employeur public, comme c’est le cas dans le privé avec l’épargne retraite d’entreprise.
 

Votre présidence a débuté dans le contexte totalement inédit de la COVID-19. Comment l’organisation de la Préfon a-t-elle traversé cette crise ?
 

La crise sanitaire a évidemment bouleversé nos pratiques. Avec le Directeur Général, nous avons travaillé dans la même exigence de résultat, vis-à-vis de nos collaborateurs dont nous avons garanti la protection comme à l’endroit de nos affiliés auxquels nous devons la permanence de la relation. Je suis fier que ce contact n’ait jamais été rompu grâce à nos équipes qui ont fait preuve d’une remarquable adaptabilité et d’une grande abnégation. Qu’elles en soient ici chaleureusement remerciées, tout comme je tiens à saluer la formidable mobilisation des agents publics qui ont prouvé la force de leur engagement à tous ceux qui pouvaient en douter. Ils sont la fierté et la qualité de nos services publics.
 

Solidarité, transparence, accompagnement et engagement sont les quatre piliers sur lesquels Préfon- Retraite repose son action. Comment, aujourd’hui, faire vivre ces valeurs ?
 

En permanence, nous puisons à ces constantes avec une seule ambition : être toujours plus performant pour honorer la confiance de nos affiliés. Ainsi, en révélant certaines faiblesses organisationnelles, la pandémie nous amène à optimiser encore nos process. Dans le même ordre d’idées, même si cela avait été initié auparavant, l’association va se doter d’une charte de déontologie. Mais iI est important de souligner qu’au sortir de cette crise, le régime montre sa remarquable solidité, avec un taux de couverture maintenu à un bon niveau, une valeur des rentes garantie et aucune perte pour nos affiliés. L’engagement et la transparence, c’est donc aussi poursuivre notre mission pédagogique en intensifiant le dialogue avec ces derniers.
 

Pour ce faire, j’avais déjà, en qualité de Secrétaire Général, souhaité diversifier nos supports de communication. Aux côtés du magazine Préfon.info dont ce numéro inaugure la nouvelle maquette, nous avons lancé les Préfon.TV, sortes de studios itinérants qui se déplacent au plus près des affiliés et dont le format s’adapte aussi au mode « replay ». La création de podcasts et prochainement un site Internet revisité complètent la nouvelle palette. Enfin, plus que jamais aujourd’hui, nos valeurs s’expriment dans notre soutien à une finance responsable.

La crise nous conduit en effet à redéfinir nos périmètres d’actifs pour agir là où les territoires en ont le plus besoin. Déjà sponsor des PRI, Préfon a, à ce titre, signé en avril l’appel en faveur d’un plan de relance verte initié par Pascal Canfin. Car, si l’après-crise nécessite des investissements massifs, ceux-ci devront impérativement servir l’émergence d’un autre modèle, plus résilient et plus durable

*Source DREES / Préfon.


Avec les Mines Paristech, Préfon agit sur les structures de l'économie
 

Depuis 2016, Préfon est partenaire de la chaire « Théorie de l’entreprise » des Mines ParisTech,dont les travaux ont notamment permis de dégager les contours de l’entreprise « à mission » consacrée dans la loi Pacte. Pour Préfon, ancrée dans les valeurs du service public et l’engagement syndical, cette dimension sociale de l’activité des entreprises est une évidence. S’inscrire dans le temps long de la recherche avec cette chaire lui permet d’identifier de nouveaux leviers pour faire évoluer les structures de l’économie à travers sa politique d’investissement socialement responsable.


La Préfon en quelques chiffres:
 

  • 470 000 affiliés au régime Préfon-Retraite depuis sa création
  • 14 000 correspondants bénévoles
  • 48% de l'épargne retraite en France (dédiée aux agents publics)

 

 

Pas encore de commentaires