Participatif
ACCÈS PUBLIC
03 / 02 / 2023 | 180 vues
Jacky Lesueur / Abonné
Articles : 1784
Inscrit(e) le 04 / 03 / 2008

Dirigeantes & Territoires «  Parité et sororité , enjeux de société ! »

Dayana Chamoun-Fievée, Présidente de Dirigeantes & Territoires (*), a bien voulu nous répondre à mes questions.

 

 Comment est venue l'idée de créer l'association Dirigeantes & Territoires ?

 

Consultante spécialiste de la territoriale depuis près de 15 ans, je suis intervenue sur plus de 500 missions de recrutement de dirigeantes et de dirigeants. Mon activité m’a amenée à faire un constat triste et injuste : les femmes se vendent plus difficilement que les hommes et elles font les frais de stéréotypes de genre persistants. Les hommes, tels que j’ai pu les observer ces 15 dernières années, ont confiance en leurs compétences, apparaissent plus sûrs d’eux-mêmes et n’attendent pas de cocher l’ensemble des cases d’une fiche de poste pour candidater. Ils n’ont pas non plus à répondre à des questions personnelles liées à leur organisation familiale.

 

Partant de ce double constat, j’ai voulu créer un espace d’échange et d’entraide pour les dirigeantes territoriales. Un espace de bienveillance dans lequel elles peuvent échanger librement, partager leur expérience et s’épauler.

 

De nombreux réseaux de femmes existent dans le privé, certains dans quelques ministères ou dans les métiers de la santé, aucun jusqu’alors n’existait dans la territoriale. Les hommes quant à eux naviguent entre différents réseaux de la territoriale notamment, ils développement naturellement pendant leur temps de travail leurs réseaux professionnels, là où les femmes réservent cette activité à leur temps personnel, comme s’il s’agissait d’un loisir.

 

Tout comme dans le privé, je constate encore aujourd’hui dans le secteur public, des jeux de chaises musicales aux postes de Directeur.trice général.e des services qui semblent n’être le résultat que de cooptation et de réseau. Naturellement j’encourage les femmes à développer leur réseau, et à aller chercher par ce biais l’information du « marché caché », c’est à dire des offres d’emploi non-encore publiées.

 

Quelles ont été vos principales initiatives et quel bilan en tirez vous ?

 

Dirigeantes & Territoires réunit déjà plus de 150 dirigeantes et dirigeants, et près de 3000 sympathisantes et sympatisants réparti.e.s sur lensemble du territoire national. Notre réseau sorganise autour de 2 axes : la sororité et la parité.

 

Il se veut être un espace dentraide et de bienveillance pour faciliter laction quotidienne des femmes qui œuvrent pour nos territoires et encourager leurs évolutions professionnelles. Son objectif  est également de porter la voix des dirigeantes territoriales, valoriser leurs actions pour faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes et aller à terme vers une parité plus juste et plus spontanée.

 

Le réseau est né le 8 mars 2020, il s’est constitué en association loi 1901 en février 2021, et n’a cessé de grandir depuis. Son conseil d’administration, s’étoffe chaque jour, réunissant toujours plus de bonnes volontés.

 

Pour ne citer que quelques-unes de nos actions, tournées vers la sororité :

 

  • Le marrainage, qui permet la rencontre entre deux femmes pendant une période de 6 mois, l’une va épauler l’autredans différents domaines pouvant aller de la posture managériale, à la mobilité professionnelle.
  • Les portraits, qui permettent aux dirigeantes territoriales d’être mises en lumière via nos réseaux. Ils contribuent à leur notoriété professionnelle et permettent également à d’autres femmes de se projeter sur des fonctions similaires.
  • Les webinaires, nous les  proposons à nos adhérents et adhérentes, ils leur permettent de creuser plusieurs thématiques ,soit en invitant un.e expert.e soit en invitant une dirigeante territoriale pour un partage d’expérience.

 

Nos actions tournées vers notre objectif de parité :

 

  • L’observatoire, mis en place en janvier 2022, a pour objectif de recenser des données chiffrées exhaustives et d’exposer simplement ces chiffres. Notre sujet n’est pas de l’ordre du ressenti, l’observatoire est là pour nous le rappeler. Nous avons voulu le monter en « interne » en lien étroit avec les associations partenaires de Dirigeantes & Territoires qui ont pu nous nourrir de leurs données lorsqu’elles en avaient.

 

  • Les relations institutionnelles et ministérielles : nous avons rapidement gagné en notoriété grâce notamment aux différents articles que la presse spécialisée a souhaité nous réserver, et grâce à nos actions et notre communication via les réseaux ,notamment. Cette notoriété nous a permis d’être rapidement identifiées comme des interlocutrices incontournables lorsqu’il s’agit du sujet de l’égalité femme/homme dans la territoriale. Nous sommes aujourd’hui régulièrement sollicitées par le cabinet de Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la fonction publiques, sur des travaux de fond, notamment en lien avec le Dispositif de Nominations Équilibrées et l’index égalité. Par ailleurs, nous travaillons actuellement sur une proposition de loi et allions nos forces avec 2 GAP, un réseau qui réunit les réseaux féminins publics et privés. Nous avons également été entendues par la députée Véronique Riotton, Présidente de la délégation aux droits des femmes à l’Assemblée nationale.

 

Deux ans après la création de Dirigeantes & Territoires, comment abordez-vous les prochaines étapes de l'action ainsi engagée ?

 

Notre colloque annuel permet d’allier nos deux principales valeurs : la sororité et la parité. A cette occasion, nous recevons des expert.e.s, nous sensibilisons les décideurs, nous proposons des ateliers et des temps de partage à nos adhérentes et adhérents. Notre premier colloque s’est tenu en juin 2022 à Cergy-Pontoise, le second se tiendra à Montpellier en juin 2023.

 

L’association s’est structurée à une vitesse que je n’osais espérer, elle est désormais reconnue dans le paysage institutionnel. Notre action est nécessaire car elle répond à un enjeu de société, il ne s’agit pas d’un combat de femmes. De plus en plus d’hommes ont rejoint l’association, et pour certains, son conseil d’administration. Je souhaite, pour les prochaines années, que notre développement se poursuive, que nous puissions porter la voix de plus en plus de femmes et de tous nos territoires. Je souhaite que de plus en plus d’hommes rejoignent notre action en faveur de l’égalité. Je souhaite que nous puissions initier des changements profonds et réglementaires. Enfin, je souhaite que de plus en plus de femmes osent, aient confiance, se lancent. J’espère que notre association saura être exemplaire sur tous ces aspects.

 

(*) www.dirigeantes-territoires.com

Pas encore de commentaires