Participatif
ACCÈS PUBLIC
16 / 04 / 2013 | 1 vue
Rodolphe Helderlé / Journaliste
Articles : 3926
Inscrit(e) le 16 / 11 / 2007

Eurocopter pousse ses cadres à travailler plus pendant deux ans

Les cadres au forfait jours d’Eurocopter (groupe EADS) ont jusqu’au 31 mai pour signifier qu’ils refusent de passer de 211 jours travaillés à 216 en 2013 et 218 jours en 2014. Une augmentation du travail temporaire puisque limitée à 2 ans pour « maîtriser le coût du travail », « augmenter la capacité pour faire face à la charge », « renforcer la transmission du savoir et l’intégration de nouveaux embauchés » et même pour garantir « un meilleur équilibre vie professionnelle-vie privée ».

  • La majoration des jours excédentaires sera de 20 %.

Alors que tous les cadres au forfait jours du groupe EADS travaillent sur la base de 211 jours, la CFDT d’EADS continue de considérer « qu’augmenter le temps de travail, c’est aller à l’encontre de l’emploi », tout en soulignant que les cadres font déjà en moyenne 217/218 jours.

Mais « il est très différent de faire « volontairement » 218 jours en fonction des charges de travail, que d’être « forcés » à les faire », précise le syndicat qui affirme qu’il « ne faut pas opposer les salariés entre ceux qui souhaitent du temps libre, ceux qui préparent leur fin de carrière et ceux qui souhaitent augmenter leur revenu ».

Pas encore de commentaires