Participatif
ACCÈS PUBLIC
27 / 07 / 2016 | 2 vues
Bilel Osmane / Membre
Articles : 71
Inscrit(e) le 10 / 01 / 2014

Entre gestion dirigée et marché ouvert : les cadres expérimentés du ministère de l’Écologie face aux restructurations de l’État

Le rapport se penche sur la carrière du personnel d’encadrement ayant connu ces dernières années des inflexions notables dues à la modernisation de l’État. Il interroge les effets, sur les cadres expérimentés, de plusieurs phénomènes concomitants qui traversent la fonction publique : le vieillissement des agents, la fragilisation de la gestion par corps, avec la volonté affichée de « décloisonner » et d’individualiser les carrières, la montée en puissance des profils gestionnaires et enfin la réduction du nombre de postes disponibles du fait des restructurations successives de l’administration, tout particulièrement au niveau déconcentré.

Basculement historique d’un modèle de marché du travail « administré » vers un modèle partiellement dérégulé, plus proche d’une forme de marché ouvert.

S’appuyant sur une quarantaine d’entretiens semi-directifs menés au sein du ministère de l’Écologie, la recherche apporte des éléments de réflexion sur ce qui semble un basculement historique d’un modèle de marché du travail « administré » vers un modèle partiellement dérégulé, plus proche d’une forme de marché ouvert.

Elle permet de décrire une transition inaboutie dans laquelle une génération d’agents se trouve comme piégée, incapable de valoriser des aptitudes construites par et pour le modèle ancien et peu à même de se fondre dans les conditions d’une compétition nouvelle dont la transparence annoncée est toute relative.

Pas encore de commentaires