Participatif
ACCÈS PUBLIC
14 / 04 / 2017 | 1 vue
Denis Stokkink / Abonné
Articles : 147
Inscrit(e) le 28 / 04 / 2009

Définanciariser le bien-être

Modifier les politiques économiques et la protection sociale et offrir de meilleures banques se préoccupant des clients et de la circulation de l’argent au niveau local sont quelques recommandations politiques présentées par PLS, via le projet « financiarisation, économie, société et développement durable » (FESSUD), pour limiter les conséquences du système financier sur la vie des gens marginalisés.


Cette note s’inscrit dans le cadre du rapport politique sur la financiarisation et le bien-être du projet de recherche FESSUD, cofinancé par l’Union européenne.

Basée sur le rapport « secteur financier et bien-être, une réflexion participative » portant sur les modalités d'effets du système financier sur la vie des gens appartenant à des groupes marginalisés, cette note d’analyse présente deux ensembles de recommandations politiques.

Le premier est le fruit de dialogues avec des groupes vulnérables, selon lesquels certains problèmes engendrés par le système financier ne peuvent être simplement résolus par des réformes, mais nécessiteraient de modifier les politiques économiques et de protection sociale de manière plus générale. Le second s’inspire de discussions avec des représentants de groupes marginalisés et de structures proposant des sources de financement alternatifs, qui préconisent un système bancaire en lien plus étroit avec l’économie réelle et les acteurs locaux.

Découvrez dans cette note les solutions préconisées pour définanciariser le bien-être.

Pas encore de commentaires