Participatif
ACCÈS PUBLIC
07 / 01 / 2013 | 37 vues
Rodolphe Helderlé / Journaliste
Articles : 4160
Inscrit(e) le 16 / 11 / 2007

Dalkia choisit le narval pour illustrer son plan de productivité

Narval, c’est le nom du plan de réorganisation engagé par Dalkia (groupe Veolia). Sur le terrain, le plan vise notamment à séparer maintenance et dépannage afin de gagner en productivité.

« Le narval est un cétacé qui vit et chasse en bande, notamment le flétan, un poisson maigre donc facile à digérer. Faut-il voir dans ce nom de code la volonté des actionnaires de dévorer les petits poissons que nous sommes ? Sans doute car ce plan vise à modifier, en les aggravant, les rapports de subordination et d'exploitation existants », estime la CGT-E.

À noter que le plan Narval s’accompagne d’un projet de géolocalisation des voitures de service. Quoi de plus logique puisque la fameuse « corne » torsadée du narval constitue « un organe sensoriel, dont les riches terminaisons nerveuses permettent à l'animal de percevoir les différences de pression, de salinité ou de température ».

En attendant, la population de narvals est en déclin... Des réductions d’effectifs sont à prévoir, considère la CGT-E.

La maison mère a d’ailleurs annoncé une mutualisation des fonctions de support de ces trois branches (propreté, eau, Dalkia) avec une réduction des effectifs de 20 % sur les 2500 salariés des sièges sur la base du volontariat.

Narval, Mikado, Fitness, Shape, Be magic, Transform 2015 : mais où vont-ils trouver les noms des plans stratégiques ? > Interview, sur abonnement, de Thierry Libaert, professeur à l’Université catholique de Louvain (Belgique) et spécialiste de la communication.
Pas encore de commentaires