Participatif
ACCÈS PUBLIC
09 / 09 / 2022 | 90 vues
Marion Lelouvier / Abonné
Articles : 19
Inscrit(e) le 22 / 04 / 2021

Un dispositif inédit de formation au bénéfice des personnels paramédicaux des établissements mutualistes : la Bourse Avenir Recherche en Soins,

La Fondation de l'Avenir, partenaire de la formation continue en Mutualité.

 

Depuis 2013, la Fondation met en œuvre un dispositif inédit de formation au bénéfice des personnels paramédicaux des établissements mutualistes : la Bourse Avenir Recherche en Soins, BARS. Ce sont près de 30« barsiens » qui ont été formés à la recherche, via le D.U. Initiation à la Recherche en soins, proposé par l’Ecole Supérieure Montsouris, ESM, de l’Université Paris Est Créteil (UPEC) et soutenu par la Fondation.

 

Devenir un soignant-chercheur ne s’improvise pas. Cette démarche demande du temps, des moyens, un accompagnement durable.

 

La Fondation de l’Avenir contribue ainsi au développement de la recherche paramédicale. Les bourses sont décernées après examen du projet scientifique, elles visent à couvrir les frais de formation, de déplacement à l’UPEC et une compensation salariale auprès de son établissement, liée au passage à mi-temps du Lauréat.

 

Le 11 avril dernier, une soirée conviviale a réuni les étudiants et les acteurs de ce dispositif, à l’occasion de la remise des diplômes de la promotion 2019/2021. Cet évènement, organisé à l’hôpital Sainte Marie de VYV3 Ile de France, a permis la rencontre des différentes promotions et un partage d’expérience entre les étudiants.

 

Retrouver la vidéo de l’évènement

 

Fondation de l'avenir

 

Dans un système de santé en forte transformation, la Fondation de l’Avenir et ses partenaires font le pari d’apporter des réponses concrètes aux professionnels de santé tout au long de leur carrière.
 

« Ce type de recherche confronte les regards médicaux, paramédicaux, multidisciplinaires. L’initiation de tels projets représente un réel effet d’opportunité, à la fois, pour le professionnel de santé bénéficiaire de la BARS, pour l’établissement au sein duquel il exerce, et pour la collectivité. Le projet de recherche peut vivre, évoluer et permettre une diffusion des meilleures pratiques, à plus grande échelle dans les territoires. »


La Fondation de l’Avenir était présente au Forum du Congrès de la Mutualité Française avec un stand et la tenue d’une Mini Agora  portant sur « Conjuguer l’intuition du chercheur au soin du patient : Quelles étapes, quels acteurs, quels résultats ?».

 

En présence du Pr Nicolas BRUDER, chef de service anesthésie - réanimation à la Timone - AP-HM, membre du bureau du conseil scientifique de la Fondation de l’Avenir, de Yassine ENNOMANY, infirmier chercheur, coordinateur national de Banlieues santé associations, de Marion LELOUVIER, Présidente du directoire de la Fondation de l’Avenir, et du Pr Sébastien PESENTI, chirurgien infantile, chercheur en chirurgie orthopédique en pédiatrie, la Timone, AP-HM.  

Afficher les commentaires


La recherche en santé au bénéfice de tous

 

 

En 2022, la Fondation de l’Avenir poursuit son soutien à la recherche médicale appliquée : elle engage cette année plus de 1,2 million d’euros au développement de 35 projets portés par des centres hospitaliers et des laboratoires académiques, sur tout le territoire français. Tour d’horizon des équipes qui ont retenu l’attention de nos experts.

Présidé par le professeur Jean-Jacques LEMAIRE, neurochirurgien au CHU de Clermont-Ferrand, le conseil scientifique de la Fondation de l’Avenir s’est réuni en juillet 2022 pour proposer un classement des 120 dossiers de candidatures soumis à expertise.

Un équilibre délicat à trouver parmi des projets de très haute qualité pour répondre à la fois à l’attente de nos donateurs et sélectionner les projets à fort potentiel applicatif.

Selon nos principes de gouvernance, le directoire s’est appuyé sur l’avis de classement émis par le conseil scientifique pour sélectionner les 35 projets qui bénéficieront d’un financement moyen compris entre 35 et 40 000 €.

Toutes nos félicitations aux équipes lauréates !

Le choix de la Fondation de l’Avenir de proposer un appel à projets généraliste de recherche médicale appliquée a reçu un large écho auprès des multiples équipes de recherche qui ont répondu : 145 lettres d’intention avaient été soumises cette année (et fait l’objet d’une première sélection au printemps).

Image retirée.

En termes de répartition géographique et de nature d’établissement porteur, on retrouve une très bonne représentativité des soutiens dans les territoires : plus des deux tiers des porteurs de projet mènent leur recherche hors Ile de France. Également, on observe une bonne répartition entre les Centres Hospitaliers Universitaires (CHU) et les autres établissements publics à caractère scientifique ou privés non lucratifs (ESPIC).

 Autres marqueurs forts de la campagne 2022 :

•       45 % des lauréats ont moins de 40 ans ;

•       50 % des investigateurs principaux sont des femmes, traduisant ainsi l’évolution connue dans le domaine de la Recherche en France

Les domaines de recherche restent principalement axés autour de pathologies comme le cancer, les maladies cardiovasculaires et les maladies neurodégénératives et atteintes neurologiques post-traumatiques, également autour de la santé mentale (prise en charge adolescents et adultes).  

Parmi les projets sélectionnés, on peut souligner des approches reposant sur de nouveaux dispositifs miniaturisés (tumeurs sur puce, microfluidique) visant à développer des outils de diagnostic précoce ou des stratégies thérapeutiques dans le cadre d’une médecine de plus en plus personnalisée. On peut souligner également l’usage de biomatériaux et d’une imagerie de précision (radiomique, optique, IRM cardiaque, etc.) pour développer des outils de surveillance et de pronostic et pour réaliser des actes de médecine interventionnelle ou de chirurgie de réparation avec des gestes moins invasifs.

L’accompagnement humain est également au cœur des projets, avec des études pilotes pour innover vers de nouvelles pratiques en impliquant usagers, professionnels et aidants dans des démarches de co-construction, pour optimiser les prises en charge et adapter les soins aux patients.