Participatif
ACCÈS PUBLIC
07 / 06 / 2023 | 213 vues
Franck Houlgatte / Membre
Articles : 17
Inscrit(e) le 19 / 09 / 2022

Un seul but pour le groupe Korian : réduire les masses salariales au profit des actionnaires

Par courriel du 27 mai 2023, les élus et représentants de proximité du groupe Korian France ont eu la surprise d'être invité à un webinaire le lundi 5 juin 2023 pour la présentation de l'avenant n°33 à la convention collective.


Il était précisé que ce webinaire serait coanimé par la direction et les deux représentants des organisations syndicales de salariés signataires de l’accord au niveau de la branche, à savoir la CFDT et l’UNSA, excluant totalement les organisations syndicales non signataires FO et la CGT.


A quelques mois des élections professionnelles dans le groupe Korian, notre syndicat  dénonce cet état de fait. Dans un courrier en date du 2 juin, il a été demandé au groupe Korian que les représentants FO  et CGT coaniment ce webinaire au même titre que les organisations syndicales signataires.


A l’issue de ces nombreux échanges, le Groupe Korian a décidé de présenter seul cet avenant 33.


Notre syndicat n'entend pas  accepter d’être exclu et continuera à dénoncer cet avenant 33 qualifié de belle mascarade. Nous rappellerons sans cesse quelques effets désastreux de cet avenant notamment :

 

  • Aujourd’hui, la carrière d’une IDE est valorisée de 30% pour 30 années d’exercice. Demain, elle tombera à 21,5%.; De plus, en cas de changement d’entreprise, la valorisation de la carrière pour une IDE chutera à 14% pour 30 années d’exercice.
  • Aujourd’hui, les primes découlant de l’application des Ségur 1 et 2 n’étaient pas impactées par les augmentations du SMIC ! Avec cet avenant et leur intégration dans la Rémunération Minimale Annuelle de Niveau (RMAN) ces indemnités Ségur seront absorbées par les augmentations successives du SMIC.
  • L’article 7 de cet avenant 33 précise les modalités de mise en œuvre soit l’obtention ou l’octroi de l’intégralité des financements par les pouvoirs publics...


Cet avenant ne coutera donc rien aux établissements ! Notre organisation syndicale  a pris ses responsabilités en ne signant pas cet avenant et continuera à le dénoncer.
 

Les employeurs et leurs alliés, signataires de l’avenant, sont prêts à toutes les manœuvres pour vendre ce texte qui n’a qu’un but : réduire les masses salariales au profit des actionnaires.

Pas encore de commentaires