Participatif
ACCÈS PUBLIC
16 / 11 / 2020 | 99 vues
ALEX SIRIEYS / Membre
Articles : 1
Inscrit(e) le 27 / 05 / 2008

Tir de barrage européen contre l’espionnage antisyndical d’Amazon

Les responsables de trente-trois fédérations syndicales d’Europe (affiliées à la fédération internationale Uni Global Union) ont demandé à la Commission européenne d’ouvrir une enquête sur les agissements « potentiellement illégaux » du géant mondial du commerce en ligne. Ils demandent à celle-ci d’ouvrir une enquête sur les activités potentiellement illégales d’Amazon à l’encontre de ses salariés en Europe. Nous ne voulons pas voir émerger une croissance de pratiques de démantèlement syndical en Europe telles qu’elles existent aux États-Unis, ont notamment écrit les responsables syndicaux.

Qu'en est-il exactement ?

Début septembre, nous avons découvert des recrutements plutôt douteux chez Amazon : des analystes en renseignements mais pas n’importe lesquels.
 

Notre organisation syndicale s’est procuré la fiche de recrutement (avant qu’elle ne soit retirée). Son contenu est édifiant : « les analystes doivent être capables d’engager et d’informer les directeurs sur des sujets sensibles et hautement confidentiels, y compris les menaces d’organisation syndicale contre l’entreprise [...] fournir des évaluations contre les groupes de militants [et] suivre de près les financements et activités liées à des campagnes en interne et en externe contre Amazon ».
 

Le candidat idéal devait parler les langues française et espagnole, laissant présager un renforcement du dispositif de surveillance auprès des salariés européens.
 

Après avoir échangé avec d’autres syndicats européens, notre fédération a fait le choix, comme d’autres syndicats français, de saisir Nicolas Schmit (Commissaire européen à l'Emploi et aux Droits sociaux) ainsi que Thierry Breton (Commissaire européen au Marché intérieur) afin de diligenter une enquête sur les activités potentiellement illégales d’Amazon à l’encontre de ses salariés car il ne saurait être question de voir émerger le développement de pratiques de démantèlement syndical en Europe telles qu’elles existent aux États-Unis.

 

Pour Olivier Roethig (secrétaire général de la branche européenne d’Uni Global Union), l’objectif est clairement de rompre les efforts des travailleurs pour former des syndicats et s’organiser collectivement pour obtenir de meilleures conditions de travail. C’est une menace pour le modèle social européen qui est fondé sur la participation des travailleurs.
 

L'UE prévoit d'élaborer la loi sur les services numériques, directive qui actualisera les règles de l'économie numérique. Le champ d'application complet du paquet est en cours de négociation mais il couvrira le contenu et la modération des utilisateurs ainsi que les nouvelles règles de concurrence pour les « plates-formes de contrôle » telles que Google, Apple et Amazon. La Commission doit présenter ses plans en décembre. Alors restons vigilants...

Pas encore de commentaires