Participatif
ACCÈS PUBLIC
28 / 09 / 2023 | 78 vues
Jacky Lesueur / Abonné
Articles : 1823
Inscrit(e) le 04 / 03 / 2008

L’Institut français des administrateurs publie un rapport sur la RSE et la gouvernance dans les coopératives et mutuelles

Quelles sont les bonnes pratiques de gouvernance sur le thème de la RSE dans le contexte comparé des coopératives et mutuelles ? À quels défis majeurs se retrouvent confrontés les administrateurs de ces structures ?  Quelles actions mettre en œuvre pour permettre aux deux environnements (mutualiste et coopératif) de conforter leur positionnement RSE historique face aux nouveaux enjeux ?

 

Autant de sujets abordés dans le rapport que vient de publier ’Institut français des administrateurs (IFA)

 

Ce rapport co-piloté par Nicole Gesret, présidente SITG, administratrice indépendante et Jean-Marie Becquaert, consultant chez McKinsey, retrace les principaux enjeux législatifs et réglementaires impactant la RSE et la gouvernance de ces entreprises, avant d’illustrer l’appréhension de la RSE par des cas pratiques et finaliser une douzaine de propositions concrètes.

 

Les coopératives et mutuelles font face à un certain nombre de défis en matière de RSE.

 

Par essence, la sensibilité à la responsabilité sociale et sociétale est forte dans les structures de type coopératives ou mutuelles, étant fortement liée à leur ADN.
 

La mise en œuvre de la loi Pacte et l’arrivée de réglementations globales tant au niveau national qu’européen confrontent les coopératives et mutuelles, comme toutes les entreprises, à d’importants défis. Le souci de maintenir la différenciation RSE au sein de ces structures, sans dénaturer la teneur de leurs valeurs, est un vaste chantier qui les occupe.

 

La gouvernance est au cœur de l’appréhension de ces thématiques.

 

Le rapport de l’IFA investit dans un premier temps la notion de RSE, délimite son approche et définit son périmètre. Il enrichit également cette définition formulée par les derniers textes de lois et réglementation en vigueur, à l’instar de la Loi Pacte, de la loi Rixain ou des normes de place ISO 26000.
 

La publication aborde également les principes clés et spécifiques de gouvernance dans les coopératives et dans les structures mutualistes. Cette définition permet d’aller au-devant de la déclinaison des ambitions RSE au sein de ces structures, et d’aborder par des exemples concrets les stratégies RSE déployées dans des coopératives et mutuelles.

 

Des propositions concrètes pour accompagner les administrateurs

 

Le groupe de travail qui s’est saisi de ce sujet a souhaité rendre cet ouvrage didactique en dotant cette publication d’exemples tangibles et d’une série de douze recommandations qui abordent la gouvernance, l’environnement, les parties prenantes, la dimension humaine et organisationnelle.

 

Parmi elles, on trouve des propositions concrètes sur la féminisation des conseils d’administration, la nomination d’un administrateur indépendant pour éclairer les décisions RSE, ou encore la mise en place de la RSE à l’agenda des conseils d’administration et un déploiement au cœur de la stratégie de l’entreprise, avec une appropriation des 17 objectifs de l’ONU.

 

Pour Catherine Touvrey, co-présidente du club coopératives et mutuelles, directrice générale d’Harmonie mutuelle et directrice assurance et protection sociale du groupe VYV, et Youssef Achour, co-président du club coopératives et mutuelles, président du groupe Up : « Dès le début de notre réflexion sur la RSE, nous avons pris le parti d’une approche transverse à l’ensemble des coopératives et mutuelles, convaincus que les problèmes complexes qui se posent aux administrateurs et à la gouvernance de façon générale ne peuvent être réfléchis qu’au carrefour de différentes expériences, secteurs, ou tailles d’entreprises ».

 

Pour Denis Terrien président de l’IFA : « 77% des coopératives ont leur siège social en région. Se saisir du sujet RSE au sein des coopératives et mutuelles est un sujet qui quitte le scope du SBF 120 et qui montre l’implication concrète et réelle de l’IFA de traiter de la gouvernance dans toutes les formes d’entreprises et dans l’ensemble des territoires ».

 

(*) Créé en 2003, l’IFA - Institut Français des Administrateurs - est une association indépendante qui rassemble et représente 3500 administratrices et administrateurs engagés au sein de toutes formes d’organisations dans l’exercice de leurs responsabilités.

Il s’attache à promouvoir une gouvernance responsable, créatrice de valeur durable en veillant au bien commun.

Dans un rôle d’accompagnement, d’information, de formation et en tant qu’acteur de référence des principes de bonne gouvernance, l’IFA représente des profils extrêmement variés : administrateurs d’entreprises cotées ou non, sociétés familiales, sociétés mutualistes, entreprises publiques, associations, fondations… www.ifa-asso.com

Pas encore de commentaires