Participatif
ACCÈS PUBLIC
18 / 11 / 2021 | 49 vues
Jean Meyronneinc / Membre
Articles : 167
Inscrit(e) le 29 / 05 / 2008

Les start-ups peinent à recruter : qu'en est-il ?

La France est parmi les premiers pays de la tech [1] d’Europe occidentale. On y compte aujourd’hui plus d’une quinzaine de licornes [2], 400 incubateurs, accélérateurs et start-up studios et les levées de fonds ont doublé pour dépasser 5 milliards d’euros en 2020. C'est dire le dynamisme de ce système. Pourtant, il semble que les start-ups françaises rencontrent souvent bien des difficultés de recrutement, selon un rapport qui vient d'être publié par France Stratégie [3].

 

France Stratégie souligne que si l’écosystème des start-ups françaises ne cesse de se densifier depuis vingt ans, c’est notamment parce que les pouvoirs publics y ont mis les moyens :

  • aides à l’innovation [4],
  • réductions fiscales et sociales [5],
  • opérateurs spécifiques [6],
  • plans de soutien, de l’initiative French Tech en 2014, au plan Deeptech et au programme French Tech Next 40/120 [7] en 2019.

 

Constat de France Stratégie

 

Tous ces dispositifs visent à soutenir la croissance des start-ups et à maintenir le rang de la France dans la compétition technologique mondiale. Néanmoins, elles disent peiner à recruter. Il s’agit désormais de mettre les enjeux de recrutement et de formation au premier plan. La pérennisation des start-ups en dépend. Toutefois, pour accompagner ces entreprises dans leur problématique d’emploi, il faut mieux les connaître. Or, à ce jour, leur définition ne fait pas consensus et peu d’outils d’observations statistiques ou qualitatives rendent notamment compte de la situation de l’emploi dans les start-ups. C'est ce constat qui a conduit la Direction générale des entreprises et France Stratégie à lancer un travail exploratoire fondé sur une double dimension statistique et qualitative.

 

Enseignements à en tirer et préconisations

 

À partir de cette étude, en permettant d'améliorer les connaissances disponibles sur les start-ups, de mieux appréhender les difficultés de recrutement spécifiques et de mieux identifier leurs besoins en compétences, France Stratégie décline un certain nombre de préconisations  pour que les start-ups réalisent leur plein potentiel de création d’emplois. 

 

 

[1] La « tech » renvoie aux entreprises de tous les secteurs de l’économie dont l’innovation repose sur l’utilisation de technologies, qu’elles soient numériques, incrémentales ou de rupture. 
[2] Une licorne est une start-up dont la valorisation dépasse le milliard de dollars.

[3] Le rapport complet : fs-2021-rapport-rec-lemploi_dans_les_start-up.pdf (strategie.gouv.fr)
[4] Loi Allègre sur l’innovation et la recherche en 1999. 
[5] Le dispositif « jeune entreprise innovante (JEI) » et le crédit d’impôt en faveur de la recherche (CIR) en 2004. 
[6] Oséo en 2005, Agence nationale de la recherche en 2005 et Bpifrance en 2012. 
[7] Programme d’accompagnement pour les entreprises en forte croissance mobilisant des correspondants dans les administrations et opérateurs publics avec des services spécifiques.

Pas encore de commentaires