Participatif
ACCÈS PUBLIC
23 / 06 / 2023 | 102 vues
Marie-Josée Defrance / Membre
Articles : 37
Inscrit(e) le 26 / 02 / 2008

Les recrutements de contractuels représentent 69 % des entrées dans la Fonction Publique

Les débats sur la situation des effectifs dans la Fonction Publique sont récurrents et nourrissent nombre de polémiques. La dernière note de l'Insee (1) sur le sujet qui porte sur les observations des éléments de l'année 2021 donne un éclairage intéressant .

 

Les principaux éléments de la synthèse de l'Insee :

 

  • Fin 2021, 5,7 millions de salariés travaillent dans la fonction publique, soit 21 300 de plus qu’un an auparavant (+0,4 %), une hausse plus faible qu’en 2020 (+0,6 %).
  • Les augmentations sont plus sensibles  dans la fonction publique territoriale (+0,9 %), plus modérément dans la fonction publique hospitalière (+0,5 %). mais les effectifs dans la fonction publique de l'Etat sont globalement  quasi stables  (-0,1 %)...après deux années de hausse (+0,8 % en 2020 et +0,2 % en 2019).
  • Le nombre de fonctionnaires, qui représentent deux tiers des agents publics, baisse de 0,5 % en 2021, tandis que le nombre de contractuels augmente de 2,8 % et celui des bénéficiaires de contrats aidés rebondit nettement (+19,9 %).
  • Les entrées de contractuels atteignent 354 900 et représentent 69 % de l’ensemble des entrées.


La part des agents présents dans la fonction publique seulement une partie de l’année est en hausse. Cette situation est plus fréquente dans la fonction publique territoriale.

 

On pourra notamment retenir également :

 

  • Quatre agents publics sur dix travaillent dans la FPE
     

En 2021, les effectifs baissent dans les ministères à un rythme proche des années précédentes (-0,4 %, soit -7 100 postes). Ils diminuent dans les ministères de l’Économie (-2,9 %, soit -3 900), de l’Écologie (-4,5 %, soit -2 100) et de la Défense (-0,4 %, soit -1 200) et plus fortement dans les ministères sociaux (ministères du Travail, de la Cohésion des territoires, de la Solidarité et de la Santé ; -26,7 %), ce qui résulte essentiellement d’un changement de périmètre du ministère des Sports inclus désormais dans celui de l’Éducation nationale. À l’opposé, les effectifs augmentent dans les ministères de ’Intérieur (+1,4 %, soit +4 100) et de la Justice (+3,2 %, soit +2 900).

 

  • Les femmes occupent 63 % des emplois publics et 81 % de ceux à temps partiel

 

  • Les entrées et les sorties de la fonction publique augmentent par rapport à 2020
     

Le taux d’entrées augmente de 0,7 point et le taux de sorties de 0,8 point, si bien que le taux de rotation du personnel civil, qui mesure l’importance des entrées et des sorties par rapport à l’ensemble de l’emploi, augmente de 0,8 point par rapport à 2020, à 9,3 % (contre 8,5 % en moyenne lors des cinq dernières années), notamment par contrecoup d’une baisse des mouvements en 2020...


L'Insee précise que le solde entre entrées et sorties dans la fonction publique est nettement positif pour les contractuels : +114 600 en 2021.


Les entrées de contractuels augmentent par rapport à 2020 (354 900 entrées, contre 336 200 en 2020) et représentent 69 % de l’ensemble des entrées. Celles sous statut de fonctionnaire (82 600 entrées) demeurent nettement inférieures aux sorties (189 700).

Dans la FPH, la baisse des entrées est due pour partie à celle des contractuels (-6 400).

Dans la FPE, la hausse des sorties est particulièrement imputable aux contractuels (+21 700).

 

Pour compléter ces informations, on lira avec attention également la na te que vient de publier la DGAFP ( Direction Générale  de l'Administration et de la Fonction Publique) sur le temps partiel dans la Fonction Publique....(2) qui souligne que "le temps partiel et le sous-emploi concernent davantage les contractuels"

 

Les observations de la DGAFP portent sur l'année 2022.

Elles mettent en avant, entre autres, que :
 

  • 18 % des agents travaillent à temps partiel, soit un taux légèrement supérieur à celui du secteur privé (16 %).
  • Les agents fonctionnaires sont moins à temps partiel que les agents contractuels.
  • Cet écart est particulièrement marqué dans la fonction publique territoriale.
  • Les femmes sont en plus forte proportion à temps partiel que les hommes, quel que soit le type de contrat.
  • Les métiers les plus féminisés sont aussi ceux avec le taux de temps partiel le plus élevé, particulièrement chez les contractuels de la fonction publique.
     

... Autant d'éléments à méditer !!

 

 

(1) la note de l'Insee:

https://www.fonction-publique.gouv.fr/files/files/Publications/Publications%20Etudes%20et%20statistiques/Autres/ip1947.pdf

(2) La note de la DGAFP: Le-temps-partiel-et-le-sous-emploi-dans-la-fonction-publique.pdf

Afficher les commentaires

A lire aussi la note de l'Insee sur l'emploi dans la Fonction Publique de fin mai: 

ip1947 (1).pdf

 

Que retenir?

Fin 2021, 5,7 millions de salariés travaillent dans la fonction publique, soit 21 300 de plus qu’un an auparavant (+0,4 %), une hausse plus faible qu’en 2020 (+0,6 %).

L’emploi augmente nettement dans la fonction publique territoriale (+0,9 %), plus modérément dans la fonction publique hospitalière (+0,5 %), mais est quasi stable dans la fonction publique de l’État (-0,1 %).

En équivalent temps plein, le volume annuel de travail y compris les contrats aidés augmente de 1,2 %, plus fortement que l’emploi en fin d’année, contrairement à 2020.

Le nombre de fonctionnaires, qui représentent deux tiers des agents publics, baisse de 0,5 % en 2021, tandis que le nombre de contractuels augmente de 2,8 % et celui des bénéficiaires de contrats aidés rebondit nettement (+19,9 %).

Les entrées et les sorties d’emploi dans la fonction publique augmentent en 2021.

Les entrées de contractuels atteignent 354 900 et représentent 69 % de l’ensemble des entrées.

La part des agents présents dans la fonction publique seulement une partie de l’année est en hausse.

Cette situation est plus fréquente dans la fonction publique territoriale