Participatif
ACCÈS PUBLIC
14 / 01 / 2022 | 35 vues
Alexandre Beau / Membre
Articles : 3
Inscrit(e) le 15 / 09 / 2021

Le nouveau plan stratégique du groupe VYV

Après un changement de gouvernance en juin dernier, Stéphane Junique (nouveau président du groupe VYV) et Delphine Maisonneuve (nouvelle directrice générale) ont présenté le nouveau plan stratégique VYV 2025 hier.


Cette feuille de route « s’inscrit dans la continuité de l’histoire du groupe », a souligné Stéphane Junique en préambule. Delphine Maisonneuve a défendu « un projet de conquête avec pour ambitions d’accélérer et de renforcer notre action sur la société pour que, ensemble, avec nos maisons, nous construisions un modèle d’avenir ».


Le groupe s’est fixé quatre axes recouvrant l’ensemble de ses métiers (assurance, soins-accompagnement et logement) autour de « synergies communes ».

  • Le premier vise à développer son « empreinte mutualiste pour accroître ses effets positifs sur la société ». Dans ce cadre, l’accent sera notamment mis sur la prévention. Le groupe souhaite ainsi développer la contractualisation avec l’Assurance-maladie sur des objectifs définis auxquels une partie des cotisations (de l’ordre 2%) serait affectée.
  • La deuxième orientation du plan stratégique vise le développement, dans un contexte mouvant lié aux évolutions réglementaires et de réformes ; le groupe VYV vise pour l'heure une croissance de 16 % dans le champ de l'assurance et d’au moins 10 % pour ses métiers du soin et de l’accompagnement (hors croissance externe). Déjà très bien implanté dans le champ des fonctions publiques d’État et territoriale, le groupe souhaite confirmer et renforcer ses positions, y compris dans le champ hospitalier, alors que la réforme de la PSC devrait modifier le paysage. Stéphane Junique a d’ailleurs évoqué une « stratégie d’ouverture » vis-à-vis d’autres mutuelles qui partageraient les mêmes valeurs. Concernant l’habitat, 1 000 logement labellisés « logement santé » verront le jour d’ici 2024, de même que 1 000 logements jeunes (ciblés sur les fonctionnaires et les zones tendues). Deux ans plus tard, 1 000  logements seniors seront proposés. Pour ces activités, une progression de 25 % du CA est attendue à horizon 2025.
  • Le troisième axe du plan vise les performances et inclut notamment une baisse de 3 % des coûts de structure.
  • Enfin, le groupe veut renforcer son identité d’employeur et d’opérateur de référence sur ses activités. Parmi les leviers, le déploiement du socle e-santé sur les parcours adhérents/patients clefs.
Pas encore de commentaires