Participatif
ACCÈS PUBLIC
09 / 05 / 2024 | 13 vues
Jacky Lesueur / Abonné
Articles : 1804
Inscrit(e) le 04 / 03 / 2008

L’absentéisme pour cause de maladie en forte hausse dans les TPE et PME

Le niveau d’absentéisme dans les entreprises de moins de 50 salariés rattrape désormais celui des plus grandes. Longtemps préservées, notamment par un engagement des salariés plus important, les TPE et PME sont aujourd’hui tout autant touchées.

C'est ce qui ressort de la dernière étude (1) menée par  Malakoff Humanis  sur l'absentéisme dans les entreprises à partir des éléments recueillis au titre de l'année 2023.
 

Les principaux éléments à retenir:
 

-L’absentéisme maladie a retrouvé en 2023 son niveau de 2021 et d’avant Covid, avec 42% de salariés s’étant vu prescrire un arrêt maladie.

-Le niveau d’absentéisme n’en demeure pas moins important en 2023, plus spécifiquement chez les jeunes, les femmes et les managers, et ce en dépit d’une baisse également pour l’ensemble de ces catégories de salariés.

-L’absentéisme est en hausse dans les plus petites entreprises, en baisse dans les plus grandes. Les secteurs de la santé et de l’industrie demeurent globalement les secteurs les plus exposés

-La baisse des arrêts liés au Covid,  et le retour des maladies ordinaires et  un ancrage des arrêts pour motif psychologique qui représentent toujours 15% des arrêts, et un arrêt long sur 4.

 

Que retenir du Focus sur les TPE/PME?

 

Entre 2021 et 2023, l’absentéisme a cru de + 10 points dans les entreprises de moins de 10 salariés et + 13 points dans les entreprises de 10 à 49 salariés, qui atteignent respectivement des taux d’absentéisme de 40% et 49% en 2023. L’absentéisme dans les petites entreprises rejoint ainsi celui des plus grandes.

 

Et alors qu’une baisse s’observe en 2023 dans toutes les entreprises, notable dans les plus grandes (-12 pts), les moins de 10 salariés voient le leur continuer de croître.

 

 Quelques éléments d’explication à cette tendance selon l'étude :

 

- érosion de l’engagement des salariés dans les petites entreprises,

- présence de fragilités plus nombreuses et télétravail moins important quand celui-ci apparaît de plus en plus comme un amortisseur à l’arrêt maladie.

-un nombre de contrôle des arrêts plus important dans les grandes entreprises.

 

Les salariés ayant au moins une situation de fragilité sont plus nombreux à déclarer s’être arrêtés au moins une fois dans l’année (54% vs 42% en moyenne).  De nombreuses situations de fragilités dans les TPE/PE ont été relevées , parmi lesquelles des difficultés financières, les maladies chroniques, et les situations d’aidant.
 

A noter également, davantage de télétravailleurs dans les grandes entreprises que dans les petites. Ainsi, 1 salarié sur 4 dans une grande entreprise a choisi de télétravailler à la place d’aller consulter un médecin ou d’avoir un arrêt maladie, vs 1 sur 10 dans une TPE.

 

La parole a été aussi donnée aux dirigeants d'entreprises.
 

37% des dirigeants estiment que l’absentéisme va s’accroître et citent parmi les raisons principales la diminution de l’engagement, les désaccords avec les orientations de l’entreprise.


La croissance de l’absentéisme ne doit être considérée une fatalité. " Le  fait que davantage d’actions de prévention santé soient mises en place dans les grandes entreprises constitue sans aucun doute un des éléments d’explication des disparités d’évolution avec les TPE/PME, souvent moins enclines à mettre en place ces actions pour des raisons structurelles."

 

(1) Pour plus de détails.....Étude de Malakoff Humanis : Absentéisme 2023 : une augmentation continue dans les petites entreprises. . 

Pas encore de commentaires