Participatif
ACCÈS PUBLIC
13 / 03 / 2023 | 451 vues
Christine Simon / Abonné
Articles : 60
Inscrit(e) le 19 / 06 / 2019

Équipes Autonomes Performantes (EAP) à La Poste : de l'autre côté du miroir

Au courrier, le déploiement des Équipes Autonomes Performantes (EAP) est régulièrement mis en avant dans la communication de La Poste. Elles sont là pour permettre un transfert progressif de la prise de décision à ceux qui sont sur le terrain. Mais, à coup de labellisation et de bonus insignifiants, La Poste engage son personnel dans une zone délicate et ne met pas suffisamment en perspective les effets pervers de ce projet.

 

Parmi les nombreux doutes que nous émettons, il y a d’abord le fait de livrer à eux-mêmes ces agents qui malgré toute la volonté du monde n’ont ni l’expérience, ni forcément les compétences en matière de management. Et en cas d’incertitude ou de désaccords entre eux, qui pourra trancher ? Puisque l’encadrement aura plus ou moins été « liquidé ».

 

Second point de vigilance, et pas des moindres, la reconnaissance et la rémunération… Plus de responsabilités, de pression, confiés aux équipes pour un salaire inchangé !

 

Le miroir s’avère, mine de rien, moins réfléchissant qu’aveuglant et La Poste a bien remarqué les avantages s’y référant : de bons et joyeux postiers reflètent l’image d’une autonomie constructive au détriment d’un encadrement en voie de disparition et d’une rémunération sans équivalence avec les responsabilités. De  réelles avancées concernant les EAP sont indispensables  lors des négociations futures. Il faut briser ce miroir, on n’est plus à 7 ans de malheur près !

Pas encore de commentaires