Participatif
ACCÈS PUBLIC
22 / 02 / 2021 | 31 vues
Pascal Beau / Membre
Articles : 70
Inscrit(e) le 21 / 02 / 2012

Coronavirus : 52 200 emplois perdus dans l’ESS

L’économie sociale et solidaire a perdu 2,5 % de ses emplois en juin (contre -2,7 % pour le reste du secteur privé) par rapport à l’année dernière, selon les données de l’observatoire national de l’ESS.


Avec plus de 52 200 postes concernés, ce recul est « principalement concentré dans les associations dont l'orientation sectorielle (culture, sport, tourisme social et solidaire, loisirs etc.) les expose aux mesures de fermetures administratives ». Les effets varient toutefois en fonction des différents secteurs d’activités et familles de l’ESS.

 

Les associations sont les plus touchées, avec -3,2 % de leurs emplois, suivies par les mutuelles à -1,2 % et les coopératives à -0,2 %À l’inverse, l’emploi s’est accru de +3,8 % dans les fondations.

 

« L’économie sociale et solidaire, parce qu’elle se tient globalement à l’écart d’une économie outrancièrement financiarisée et mondialisée, avait été épargnée par la crise financière de 2008-2009. Cela ne sera pas le cas pour cette crise et, à n’en pas douter, le bilan va s’alourdir à mesure que notre pays est touché par la pandémie et par les conséquences économiques et sociales qu’elle entraînera encore tout au long de l’année 2021 au moins », observe Jérôme Saddier, président d’ESS France.

Afficher les commentaires

Pour  voir ou revoir le webinaire,  cliquer sur le lien suivant : https://attendee.gotowebinar.com/recording/5190061433434562059

 

Par ailleurs  l’étude complète de l’Observatoire national de l’ESS et les infographies sont disponibles à partir du lien suivant : Ressources (ess-france.org

 

Pour compléter l’intervention de l’UNIOPSS, quelques ressources complémentaires :