Participatif
ACCÈS PUBLIC
02 / 06 / 2023 | 158 vues
Franck Houlgatte / Membre
Articles : 16
Inscrit(e) le 19 / 09 / 2022

Troisième droit d’alerte pour danger grave et imminent en trois ans à la Clinique de Beaupuy du groupe Ramsay Santé

Les membres du comité social économique de la clinique de Beaupuy (31850) viennent d’exercer pour la troisième fois en trois ans un droit d’alerte pour danger grave et imminent.


La situation de la clinique est extrêmement préoccupante quant à la sécurité des patients ainsi que du personnel : des départs non remplacés dans le personnel soignant, un départ de responsable des ressources humaines non remplacé depuis trois mois, une responsable qualité et cadres responsable des soins non remplacés, etc...


La réduction d’effectifs dans les unités de soins est de plus en plus régulière générant de réels problèmes de sécurité. L’intensification du travail, résultant de ces sous- effectifs, repose sur les quelques titulaires encore présents.


La désorganisation de gestion du personnel pousse la direction à imposer aux salariés en poste de quitter brusquement un service pour assurer les soins dans d’autres unités de soins. De plus, des sanctions disciplinaires sont programmées pour les infirmières qui refusent (pour raisons de sécurité) de pratiquer ce fonctionnement de « chaises » musicales.


Face à cette situation de crise, l’intersyndicale FO-CFDT de la clinique de Beaupuy a lancé un mouvement de grève sous forme d’un débrayage de deux heures le mardi 30 mai.


L’Union Nationale des syndicats de la santé privée FO soutient les salariés en grève avec leurs syndicats pour obtenir satisfaction sur leurs légitimes revendications !
 

Elle demande que dans les plus brefs délais, la clinique de Beaupuy et le groupe Ramsay Santé à ouvre des négociations sincères et loyales avec les grévistes et leurs syndicats pour mettre fin à cette situation qui met en danger les personnels et les patients de la clinique. Elle exige l'abandon des sanctions disciplinaires.

Pas encore de commentaires