Participatif
ACCÈS PUBLIC
16 / 12 / 2022 | 77 vues
Laurent Aubursin / Abonné
Articles : 186
Inscrit(e) le 02 / 10 / 2008

Améliorer le service rendu au public par le télétravail...pas forcément la réponse !

La Cour des comptes vient de rendre public un rapport sur le télétravail dans la Fonction Publique (1) qui, au-delà de l'état des lieux et des évolutions constatées suite à la période pandémie que nous avons traversée, axe l'essentiel de ses "conclusions et recommandations"  sur la nécessité d'ancrer cette nouvelle modalité d'organisation du travail dans le fonctionnement des services (tout en reconnaissant qu'il conviendra  de "mieux encadrer cette pratique collective et individuelle" ..."pour prévenir les risques psychosociaux"...)

 

Mais la Cour insiste surtout aussi sur le fait que, pour elle, le télétravail est "un levier à saisir pour améliore la qualité du service public"..et que "..le télétravail s'impose comme un axe majeur de modernisation des services publics, au bénéfice des agents et des  usagers"...A voir car  le contact avec un interlocuteur physique restera toujours un élément important.

 

De  nombreux voix - y compris le défenseur des droits- se sont à plusieurs reprises exprimées pour attirer l'attention  tant sur l'illettrisme électronique que sur la réduction des implantations de services publics en milieu rural sur l'ensemble du territoire.
 

Et sur ce point, la Cour parait, une nouvelle fois (et en dépit des coupes sombres effectuées déjà depuis des années sur les effectifs et les moyens de fonctionnement) plus prompte derrière tout cela à rechercher quelques nouvelles économies ... il suffit de bien regarder les différentes suggestions au premier Ministre et aux différents responsables ministériels et administratifs formulées en conclusion :

 

 

  • Tenir à jour la liste des outils numériques répondant aux normes de sécurité requises et en promouvoir l’usage 
  • Assurer la diffusion, via le comité de suivi de l’accord du 13 juillet 2021, des bonnes pratiques rendant effectif le droit à la déconnexion
  • Mentionner, dans les accords collectifs, l’emploi du télétravail pour accompagner transitoirement les mobilités professionnelles et les réorganisations de services impliquant des mutations géographiques
  • Prévoir, dans les accords de mise en oeuvre du télétravail, le recours au télétravail pour élargir les plages horaires de contact des services avec les usagers
     

mais aussi...
 

  • Promouvoir la diffusion d’un outil de visioconférence souverain utilisable par tous les services de l’État et offrant un confort d’utilisation équivalent aux outils accessibles au grand public
  • Amplifier le développement du recours à la visioconférence en complément de l’accueil physique et téléphonique des usagers 
  • Tirer les conséquences immobilières du télétravail dans toutes ses dimensions et recourir aux tiers-lieux administratifs en se fondant sur des besoins dûment identifiés ...

 

Autant de recommandations qui préfigurent  une réduction des bureaux avec en toile de fond une poursuite de la réduction des effectifs....pour un développement des contacts virtuels..! ... ce qui n'excluera pas le renforcement des contrôles de l'activité des agents...car, comme l'indique la Cour dans ce rapport, Il conviendra de "s'assurer de la productivité du télétravail et de l'efficacité des modalités de contrôle des agents en télétravail " .... pas sûr que chacun à terme y trouve vraiment son compte !!!

 

(1) Pour plus de détail sur les réflexions de la Cour de Comptes:

Pas encore de commentaires