Participatif
ACCÈS PUBLIC
04 / 11 / 2022 | 45 vues
Jérôme Saddier / Membre
Articles : 19
Inscrit(e) le 01 / 02 / 2012

ESS France lance le Mois de l'ESS et dévoile les résultats de l'enquête sur la responsabilité territoriale de l'entreprise

La semaine dernière , la 15ème édition du Mois de l’économie sociale et solidaire a été ouverte  au sein des locaux du Groupe VYV Avec plus de 200 personnes, l’évènement de lancement organisé par ESS France fait donc son grand retour après 2 ans de crise sanitaire. Un retour d’autant plus marqué par l’affirmation de l’engagement de ses intervenants et intervenantes en faveur d’une dimension fondamentale de l’ESS : sa responsabilité territoriale !

 

Prises de parole introductives

 

Le mot d’accueil de Stéphane Junique, Président du Groupe VYV
 

Événement accueilli au sein des nouveaux locaux du Groupe VYV, le Vyllage, l’événement a été introduit par Stéphane Junique, le Président de ce groupe mutualiste de santé et de protection sociale. Rappelant la longue histoire du mouvement mutualiste, Stéphane Junique a énoncé l’ambition, la raison d’agir du groupe VYV : faire de l’effectivité du droit à la santé une réalité, notamment par l’accès à des établissements de santé de proximité. À propos de l’ESS, Stéphane Junique a rappelé la nécessité de « mieux faire connaître qui nous sommes, mais plus encore ce que nous faisons ».

 

L’intervention de Florentin Letissier, adjoint à la maire de Paris en charge de l'économie sociale et solidaire de l'économie circulaire et de la contribution à la stratégie zéro déchet. 
 

Prenant la parole devant les participants, Florentin Letissier est revenu sur la notion de responsabilité territoriale des entreprises, en indiquant sa conviction qu’à l’heure de la crise écologique, les échelons locaux sont les plus pertinents pour créer les filières et les emplois qui ont du sens.
 

Dans l’objectif d’un développement fort de l’ESS, Florentin Letissier a insisté sur la nécessité pour l’ESS de se faire entendre, de s’inscrire dans l’ensemble de la pluralité du tissu économique, et de s’assurer du renouvellement générationnel de ses équipes salariées et bénévoles. Concluant son intervention, Florentin Letissier a rappelé le plaisir pour la ville de Paris d’accueillir cet événement de lancement du Mois de l’ESS.

 

L’intervention de Jérôme Saddier, Président d’ESS France

 

Dans son intervention, Jérôme Saddier est revenu sur l’importance cruciale du Mois de l’ESS comme temps de promotion de l’ESS, alors que cette initiative a mobilisé plus de 232 000 personnes en 2021, et que plus de 1300 événements étaient comptabilisés sur la plateforme du Mois de l'ESS au 26 octobre 2022.
 

Après avoir mentionné les semaines thématiques, véritables temps forts du Mois de l’ESS, ainsi que le succès de l’édition 2022 des Prix de l’ESS, Jérôme Saddier a détaillé le fil rouge de cette édition du Mois de l’ESS : la responsabilité territoriale des entreprises. Appelant l’ESS à se saisir de cette notion, Jérôme Saddier a détaillé en quoi celle-ci illustre tant l’ancrage local de l’ESS que la manière dont elle peut répondre aux enjeux des citoyens.
 

Alors que les responsabilités réglementaires des entreprises évoluent (loi pacte, directives européennes, devoir de vigilance, loi AGEC, etc.), et que la RSE s’est largement imposée aux entreprises, qui parfois la considèrent comme une obligation, normée, Jérôme Saddier a appelé à élargir les notions de responsabilité des entreprises, afin d’y inclure des éléments qui constituent actuellement des angles morts : les enjeux de gouvernance, d’implication des parties prenantes, et ceux de rapport au territoire.

 

Intervention de Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat en charge de l’Économie Sociale et Solidaire et de la Vie associative

 

Intervenant en vidéo devant l’assemblée, Marlène Schiappa a exprimé ce qui fait du Mois de l’ESS un temps si mobilisateur pour cette « économie si singulière qui pense et qui agît au-delà du profit, qui montre qu’on fait mieux ensemble que tout seul. […] Une économie de la coopération, plutôt que de la compétition ».
 

Selon la Ministre, le Mois de l’ESS, en valorisant de multiples initiatives ancrées dans les territoires, prouve que "l’ESS est à l’avant-garde du monde" qui est en train de se construire, constitue "le poumon de nos territoires".
 

Marlène Schiappa a rappelé le soutien de l’Etat aux entrepreneurs de l’ESS, afin de les appuyer dans le changement d’échelle de leurs projets. Dans sa conclusion, la Ministre a appelé les acteurs à faire de ce Mois de l’ESS un mois d’action et de célébration.
 

La présentation des résultats du sondage porté par ESS France et Harris interactive France retiendront l'attention:

 

ESS France a lancé, conjointement avec Harris interactive France, un sondage interrogeant un échantillon de plus de 1000 personnes représentatif des Françaises et Français âgés de 18 ans et plus, et venant questionner les attentes des Français envers les entreprises en matière de responsabilité territoriale ainsi que leur perception de l’engagement des entreprises dans ce domaine. Les résultats dévoilés lors de l'événement ont mis en lumière 4 grandes parties :
 

  • Les Français, les entreprises et le système économique, entre méfiance et attentes
  • L’entreprise et son territoire, un enjeu fort pour les français
  • Une attente forte de consultation des citoyens en proximité
  • L’ESS, des entreprises plus reconnues pour leur responsabilité territoriale

 

Jean-Daniel LevyDirecteur délégué d’Harris interactive France a présenté les principaux résultats d’un sondage commandé par ESS France et questionnant les attentes des Français envers les entreprises en matière de responsabilité territoriale ainsi que leur perception de l’engagement des entreprises dans ce domaine.

Expliquant que 96% des Français pensent que l’entreprise doit se doter d’une responsabilité territoriale, Jean-Daniel Levy a également dévoilé que les Français se montrent critiques à l’égard du monde de l’entreprise et de notre système économique, et a précisé que la taille de l’entreprise est un facteur crucial dans l’appréciation de l’exercice de cette responsabilité.

Affirmant que « la distinction entre fin du mois et fin du monde n’existe pas », Jean-Daniel Levy indique que le sondage démontre que les Français assignent aux entreprises la responsabilité de joindre ces deux dimensions, économiques et environnementales.

Jean-Daniel Levy est également revenu sur l’appréciation des Français des caractéristiques de l’ESS : la non-lucrativité et la lucrativité limitée, ainsi que le fonctionnement démocratique.

Retrouver les résultats du sondage

Réagissant à ces résultats, Antoine Détourné, Délégué Général d’ESS France a rappelé la nécessité pour l’ESS d’affirmer la spécificité de son lien au territoire : « L’ESS est là où sont les autres, mais aussi là où les autres ne sont plus ».

S’efforçant de garantir l’accès aux droits, l’ESS est le dernier kilomètre de l’intérêt général, mais aussi et souvent le premier kilomètre de la réponse aux besoins des citoyens. L’ESS est aussi caractérisée par sa capacité d’implication des citoyens, et le territoire constitue le cœur de l’engagement et de l’expression citoyenne. Antoine Détourné a donc rappelé en quoi ces éléments sont constitutifs de l’ancrage local au fondement de l’ESS.

Pas encore de commentaires