Participatif
ACCÈS PUBLIC
28 / 06 / 2022 | 104 vues
Jean Meyronneinc / Membre
Articles : 170
Inscrit(e) le 29 / 05 / 2008

Retraites : un dossier très controversé

Alors que le dernier rapport du COR qui devait être publié ces jours-ci est reporté à plus tard et que les contacts de fin de semaine dernière entre le Président de la République et les partenaires sociaux laissent à penser que l'ouverture du dossier devrait être envisagé pour la rentrée de septembre, le sujet ne manque et ne manquera pas de continuer à susciter réflexions divers et débats sur le bien fondé ou non de la réforme annoncée.

 

De nombreux acteurs se sont déjà exprimés ces derniers mois et semaines avec des analyses et des conclusions pour le moins très "diverses". On pourra noter, comme vient de le faire le service de veille stratégique de la Mutualité Française, la réflexion menée par la chaire TDTE (*) pour réussir la réforme des retraites et rendue publique début juin.

 

  • Elle plaide pour un abandon du projet report de l’âge légal de départ à la retraite et propose un projet alternatif basé sur le volontariat.

 

Elle formule une dizaine de propositions (**) qui selon elle, devrait permettre  d'envisager un équilibre du système de retraite dès 2032 à condition de miser massivement sur la formation des seniors et sur des mécanismes d’incitation au report des départs.

 

Sur les 3 dernières années et à l'aide du modèle « Chocs Démographiques et Croissance », la Chaire TDTE a élaboré une réelle réflexion scientifique autour de la réforme des retraites. Fruit de ces nombreuses années de travail, la Chaire dévoile désormais sa proposition pour une réforme des retraites réussie et socialement acceptable.

 

Après avoir établi un rapide état des lieux sur la situation actuelle du système des retraites en France, à savoir que le déficit ne doit être ni dramatisé ni ignoré, la Chaire établit que le débat d’un report de l’âge légal de départ à la retraite est inutile et dépassé. Le « vrai » débat repose sur les trop faibles taux d’emploi des plus de 50 ans, engendrant des pertes de richesse considérables. Afin d’augmenter la quantité de travail sans imposer de mesure d’autorité aux français, la Chaire préconise la mise en place d’incitations massives pour rendre le système de retraite plus juste et soutenable !

 

Lors de la présentation, la directrice générale de l'Ocirp Marie-Anne Montchamp a plaidé en faveur du développement de la protection sociale collective assurantielle comme élément de réponse à cet enjeu d'employabilité des seniors. Mais alors que la  volonté annoncée d’un recul de l’âge de la retraite est de plus affichée tant par le Gouvernement que par le Medef et autres formations politiques, se pose quand même  la question de l’emploi des séniors. Car force est de constater que la France est caractérisée par un taux d’emploi des séniors plus faible que beaucoup d’autres pays de l’UE ou de l’OCDE. Il est donc important de bien connaitre la situation actuelle pour éclairer ce débat. C'est ce que vient de faire la Dares dans une note d'observations récente...(***)

 

La réforme des retraites et le recul de l'âge légal pour le départ en retraite ne sont pas  aussi simple et pas aussi nécessaire donc que certains voudraient le faire croire, ce qui laisse présager de vifs échanges à venir et l'hypothèse d'un consensus bien compliquée !

 

(*) Transitions démographiques Transition Economiques: Qui sommes-nous - TDTE

(**) Réforme, retraites, emploi, seniors, incitations, Chaire TDTE, démographie

(***) La note de la Dares: Dares_tableau-de-bord-seniors_T42021.pdf (travail-emploi.gouv.fr)

Pas encore de commentaires