Participatif
ACCÈS PUBLIC
02 / 12 / 2021 | 65 vues
David Malezieux / Membre
Articles : 11
Inscrit(e) le 14 / 02 / 2019

Leroy Merlin : rapport de force paye sur les salaires

Notre syndicat avait prévenu après les négociations annuelles obligatoires : « le compte n’y est pas ». Une augmentation de 2 % avec un minimum de 40 euros dans un contexte d’inflation à 2,8 % n’était pas acceptable. Résultat : des salariés qui s’appauvrissent en travaillant pour une entreprise qui fait des bénéfices records et qui distribue ses richesses à une poignée de privilégiés. 


Une mobilisation sans précédent dans l’entreprise a suivi, dont notre syndicat a été l'un des acteurs au sein d'une intersyndicale : blocage et filtrage des entrepôts, débrayages massifs en magasins, information des clients via des  tracts, demandes multiples de rouvrir les négociations à la direction générale.


Cette mobilisation spectaculaire de plus de deux semaines a porté ses fruits puisqu’une rencontre entre les organisations syndicales et la direction a eu lieu mardi 30 novembre.
 

Celle-ci a permis le passage du minimum d’augmentation générale de 40 à 65 € ( avec effet le 1er janvier 2022). Ce qui, pour un salaire moyen d’employé, représente une hausse de salaire de 3,9 %, nettement plus en phase avec les réalités économiques du moment et une réévaluation de ce minimum en cas d’inflation supérieure à 3 % pendant trois mois consécutifs


Notre syndicat s’est félicité de cette avancée mais déplore néanmoins le délai de réponse trop tardif de la direction et la nécessité de faire naître un conflit pour que les salariés soient considérés à leur juste valeur. 
L'ouverture de plusieurs chantiers de négociations en 2022 est également actée, notamment sur :

  • fourchettes de rémunérations (Paris/province),
  • accord temps de travail,
  • dialogue social,
  • classifications etc.


La section FO de chez Leroy-Merlin et la section fédérale du commerce & VRP de la fédération des employés et cadres se félicitent de la mobilisation de nombreux salariés et de l’engagement de ses représentants et délégués locaux qui ont su fédérer et montrer leur importance dans le rapport de force qui s’est installé et qui a provoqué cette reprise des négociations.

Pas encore de commentaires