Participatif
ACCÈS PUBLIC
24 / 11 / 2020 | 66 vues
Laurence Tribillac / Abonné
Articles : 20
Inscrit(e) le 09 / 07 / 2008

Cohabitation intergénérationnelle solidaire

La MFP et Cohabilis ont signé une convention cadre de partenariat et de coopération visant à promouvoir et développer la cohabitation inter-générationnelle solidaire dans la fonction publique. Après la signature de cet accord, les mutuelles de la MFP pourront proposer un nouveau service de « partage de logement » à leurs adhérents, jeunes de moins de 30 ans et seniors de 60 ans ou plus sur des bases solidaires.

La MFP a choisi de s’investir dans cette démarche aux côtés de Cohabilis dont les structures, présentes dans 42 départements (en métropole et en outre-mer) s’engagent à :

  • rencontrer chaque personne intéressée par la cohabitation intergénérationnelle solidaire (senior et jeune), notamment pour s’assurer de la bonne compréhension et de l’acceptation du caractère solidaire du projet ;

  • constituer les binômes selon les profils et attentes ;

  • s’assurer du caractère modeste des contreparties financières échangées ;

  • vérifier la qualité des locaux.
     

Une solution parfaitement adaptée aux besoins des retraités de la fonction publique et des jeunes agents publics
 

Pour la MFP, si la cohabitation inter-générationnelle solidaire répond bien aux attentes des agents publics retraités, elle apporte également une solution à de jeunes stagiaires de la fonction publique (dont certains connaissent leur affectation à la dernière minute) ou encore aux jeunes recrues dont les revenus ne permettent pas de se loger dignement, en métropoles notamment.
 

Les agents publics de moins de 30 ans, déjà installés professionnellement et familialement mais devant changer de région pour une période limitée (stage ou mobilité professionnelle transitoire) pourraient également être intéressés par cette forme de cohabitation.
 

Un concept plus que jamais d’actualité
 

Éprouvée (elle existe depuis plus de 15 ans), cette forme de logement permet de lutter contre l’isolement des jeunes et des personnes âgées et de rassurer leurs familles, tout en contribuant à la maîtrise du budget des cohabitants. Par leur présence rassurante, les moments partagés et les éventuels menus services rendus, accueillant et accueilli ont, à juste titre, le sentiment d’être utile l'un à l’autre. Cela répond à un besoin de certains seniors (« le fait qu’il y ait juste une présence, un sourire, c’est énorme et puis le fait de ne pas être seule me motive à faire plein de choses ») mais également à celui de jeunes, cherchant à s’engager dans des actions solidaires concrètes (« cela m’a permis de continuer d'être avec la personne âgée comme avec ma famille, cela procure du bien-être »).
 

L’apport de la MFP
 

La MFP prend part à la promotion et la reconnaissance de la cohabitation inter-générationnelle solidaire, notamment en apportant son expertise en tant que membre de la commission de labellisation, en contribuant au financement de l’étude diligentée par Cohabilis sur les effets et le modèle économique de la cohabitation inter-générationnelle solidaire et en participant aux frais d’accompagnement des premiers binômes à titre expérimental.
 

  • Présidé par Aude Messéan, le réseau Cohabilis est la fusion des réseaux CoSI et LIS. Il regroupe près de 40 structures qui mettent des solutions de logement partagé en œuvre dans plus de 40 départements. Son expertise fait de lui un représentant et un promoteur majeur de la solidarité dans et par l’habitat. Il promeut différentes solutions comme la cohabitation inter-générationnelle solidaire (dont il est le pionner), l’habitat inter-générationnel, l’habitat inclusif dédié au handicap ou encore la cohabitation solidaire avec les réfugiés. Chaque année, près de 1 600 binômes s'engagent, soit près de 30 000 bénéficiaires depuis sa création.
Pas encore de commentaires