Participatif
ACCÈS PUBLIC
23 / 09 / 2019 | 1771 vues
syndicat CAT-ADREXO / Membre
Articles : 7
Inscrit(e) le 23 / 09 / 2019

Alerte économique : les commissaires aux comptes d'Adrexo convoquent une assemblée générale

22 000 personnes vont-elles grossir les chiffres du chômage mercredi ?

À la fin du mois de juin, la société Adrexo n’a pas été en capacité de verser les entiers salaires et a fait part d’une situation de trésorerie qui l’empêchait de respecter la date habituelle de versement, en l’espèce chaque premier jour ouvrable du mois et tous les mois, à la même date, comme le prévoit l’article L3242-1 du Code du travail. Les salariés ont donc reçu leurs salaires en deux fois, le lundi puis le vendredi.

Dans de très nombreuses agences, partout en France, des loyers accusent des retards de paiements et les propriétaires font notifier des commandements de payer, de nombreux fournisseurs n’encaissent pas leurs factures et les agences sont parfois radiées des services de santé au travail.
 

Malgré ces embarras avérés et reconnus par l’entreprise, celle-ci n’a pas déclaré ses difficultés au tribunal de commerce, comme le prévoit la loi.
 

Tous les syndicats représentatifs de l’entreprise ont unanimement voté l’ouverture d’un droit d’alerte économique du comité d’entreprise. Il en a été de même dans les filiales Colis privé, Dispéo et Hopps Group (holding) notamment.

 

La CAT Adrexo se déclare très préoccupé par cette situation qui pourrait occasionner la destruction de nombreux emplois.
 

  • Spécialisée dans la distribution de documents en boîtes à lettres, Adrexo emploie plus de 17 000 salariés distributeurs et plus d’un millier de permanents techniques et commerciaux, dans 250 agences en France. Le groupe Hopps emploie plus de 22 000 personnes également à travers d’autres entreprises comme Adrexo productions, Colis privé, Dispéo, ADS…
     

Inertie des commissaires aux comptes

 

Nous sommes également très surpris de l’inertie des commissaires aux comptes qui n’ont pas constaté les difficultés qui étaient déjà très apparentes fin 2018. Les co-commissaires aux comptes, Ernst & Young et KPMG audit n’ont pas souhaité répondre à nos sollicitations alors que le premier est aussi conseil du groupe, ce qui ne manque pas de poser question sur un éventuel conflit d’intérêts.
 

Dans ce cadre, nous avons déjà sollicité le Procureur de la République d’Aix-en-Provence ainsi que le tribunal de commerce.
 

Nous venons par ailleurs de réécrire aux co-commissaires aux comptes ainsi qu’à leur ordre. Les institutions sont aussi en copie de ce courrier, y compris l’ancien propriétaire de l’entreprise le groupe SPIR.
 

Une assemblée générale aura lieu le 24 septembre pour Adrexo sur convocation des commissaires aux comptes qui ont finalement et tout récemment déclenché une procédure d’alerte économique.
 

Les élus CAT du comité d’entreprise ADREXO ont reçu les prévisions de trésorerie de l’entreprise et ne sont pas rassurés, d’autant que d’importantes opérations de refinancement qui étaient prévues se sont déjà révélées impossibles.
 

Ces dernières semaines, le groupe a dû s’endetter de manière inédite et dans des conditions très défavorables pour partiellement subvenir à ses besoins de trésorerie.
 

Les élus CAT au comité d’entreprise souhaitent donc que la direction annonce rapidement un plan d’action pour maintenir les emplois et éviter que 22 000 personnes n'aillent grossissent les rangs des chômeurs ces prochains jours.

Pas encore de commentaires