Ofi AM investissement responsable

 

Participatif
ACCÈS PUBLIC
17 / 06 / 2019 | 181 vues
Jean Meyronneinc / Membre
Articles : 120
Inscrit(e) le 29 / 05 / 2008

Réintroduction du jour de carence dans la fonction publique : seule certitude de réelles économies budgétaires

Un rapport parlementaire (*) publié la semaine dernière, élaboré par les députés LREM Valérie Petit et Cendra Motin, et annexé au projet de règlement du budget et d'approbation des comptes 2018 sur le volet de la fonction publique, s'est attaché à essayer de tirer les enseignements de la réintroduction du jour de carence acté dans la loi de finances de 2018.


Les enseignements à en tirer :

 

  • tirer un bilan précis de la mise en œuvre du dispositif n'est pas évidente, les auteurs du rapport soulignant que « l'évaluation se heurte à l'absence de données consolidées » et de retours centralisés qui « ne permettent pas d'évaluer son ampleur et son efficacité » alors que « la lutte contre l'absentéisme est une problématique multifactorielle impliquant une politique RH globale » (c'est dire !) ;
  • dans les fonctions publiques territoriale et hospitalière, « l'opacité de son application rend tout bilan global très compliqué » ;
  • une baisse du microabsentéisme mais ce sont les leviers managériaux et la prévention qui doivent être mobilisés ;
  • aucune corrélation solide ne peut aujourd'hui être établie entre la réintroduction du jour de carence et l'augmentation de la durée des arrêts ;
  • des méthodes de « contournement » ou des « arrangements » par le biais de récupération ou des congés (à surveiller).
     

Une seule certitude : un taux d'économies budgétaires dépassent les prévisions en année pleine, plus de 120 millions d'euros !

(*) Rapport de l'Assemblée nationale.

Pas encore de commentaires