Participatif
ACCÈS PUBLIC
12 / 02 / 2014 | 40 vues
Camille Pan / Membre
Articles : 15
Inscrit(e) le 13 / 01 / 2014

L’appartement LÉNA à Angers, un logement adapté et évolutif pour les personnes en perte d’autonomie

Mercredi 12 février 2014, à 10h30, à Angers, le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault, la Ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, et la Ministre déléguée en charge des Personnes âgées et de l’Autonomie, Michèle Delaunay, visiteront l’appartement appelé « LÉNA », réalisé par le Centre d’expertise nationale des nouvelles technologies de l’information et de la communication pour l’autonomie (CENTICH), en présence d’Etienne Caniard, président de la Mutualité Française et de Boris Coterel, président de la Mutualité Française Anjou-Mayenne.

Cet habitat adapté, évolutif intègre les nouvelles technologies de l’information et de la communication, à destination des personnes dépendantes, handicapées seniors et personnes. C’est une innovation portée par la Mutualité Française Anjou-Mayenne, membre d’Harmonie Services Mutualistes.
 
Selon l’observatoire de la révolution de l’âge, mené par ViaVoice * pour Harmonie Mutuelle, France 2 et Le Monde, la problématique de la dépendance et de la perte d’autonomie reste centrale dans l’appréhension de la vieillesse.

Ainsi, 51 % des personnes de 70 ans et plus se déclarent d’abord préoccupées par la perte d’autonomie. Elles considèrent que l’on devient vraiment âgé quand on n’est plus autonome dans son logement et qu’on a besoin d’être aidé (54 %) ou quand on entre dans un établissement médicalisé ou en maison de retraite (31 %).

  • Ces résultats témoignent de l’importance du logement pour les personnes âgées.

La visite du 12 février, s'inscrit dans le cadre de la préparation du projet de loi d’orientation et de programmation pour l’adaptation de la société au vieillissement. Elle a été initiée par Michèle Delaunay, venue auparavant rencontrer le CENTICH, et qui souhaite, à travers ce concept LÉNA (logement évolutif pour une nouvelle autonomie), donner un exemple d’innovation et de déploiement d’aides techniques pour concourir à la compensation de la perte d'autonomie dans tous les actes de la vie quotidienne.
 
L’appartement LÉNA a été conçu dans le cadre du Square des Âges, qui est un regroupement de logements individuels autour d’espaces communs. Ces logements sont conçus pour faciliter le quotidien des personnes âgées en leur offrant autonomie, sécurité et confort grâce à la présence d’un professionnel qui apporte aux locataires une aide personnalisée. Le Square des Âges regroupe 46 logements, dont :

  • 36 destinés à des personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie de plus de 60 ans,
  • 10 destinés à des étudiants déficients sensoriels.


L’appartement « LÉna » a l’ambition de répondre aux contraintes de la perte d’autonomie, qu’elle soit due au handicap ou aux conséquences du vieillissement.
 
Ce projet est géré par la Mutualité Française Anjou-Mayenne, membre d’Harmonie Services Mutualistes, à travers le CENTICH.

Conscients que l’accès au logement est déterminant pour la santé de chacun, la Mutualité Française Anjou-Mayenne et Harmonie Services Mutualistes témoignent ainsi, par cette initiative, de leur volonté d’accompagner leurs adhérents dans toutes leurs problématiques de santé au quotidien.

L’appartement LÉNA, pense « accessibilité »

De type T3, l’appartement LÉNA comprend plusieurs espaces de vie qui reproduisent les conditions d’un habitat standard mais dont l’accessibilité a été pensée pour les espaces extérieurs, les communs et le logement, en prenant en compte l’ensemble des handicaps et leur évolutivité.

Les aménagements extérieurs comprennent le cheminement depuis le stationnement (via des luminaires à détection de présence et la suppression d’obstacles) et l’aménagement spécifique du portillon et des portes (portes à ouvertures automatiques, balises sonores…).

L’accès au bâtiment et les parties communes sont équipés en termes de repérage à l’entrée (éclairage du sas d’entrée, indicateurs sonores du numéro d’entrée…) et d’adaptation des équipements (boites aux lettres à commande automatisée, éclairage avec détection de présence dans les couloirs…).

L’adaptation du logement prend en compte :

  • la gestion de la communication avec l’extérieur (interphone),
  • la gestion des informations de sécurité (capteurs de débits d’eau, détecteurs de fumée, cheminement lumineux permanent dans l’entrée et par détection de présences dans les différentes pièces…),
  • la motorisation et les diverses commandes (volet roulants motorisés, variateurs pour l’éclairage, porte d’entrée motorisée…),
  • la gestion de l’hygiène (mitigeur thermostatique sur douche, barre de maintien et siège sur espace douche et WC…),
  • les moyens de communication et d’appel (urgences),
  • la mise à disposition d’un lit médicalisé.

LÉNA permet également de tester, à la demande de partenaires (dont le CHU d’Angers), des technologies permettant l’anticipation d’un vieillissement pathologique et la prolongation du maintien si celui-ci est installé.


* Sondage réalisé du 6 au 16 juin 2013 par téléphone auprès de 1 002 personnes de 40 à 69 ans et 1 006 personnes de 70 ans et plus, et complétée d’entretiens de visu qualitatifs chez 10 personnes de plus de 70 ans.

Pas encore de commentaires