Participatif
ACCÈS PUBLIC
20 / 10 / 2016 | 4 vues
Michel Salingue / Membre
Articles : 7
Inscrit(e) le 22 / 11 / 2010

280 millions d'euros détournés de l'aide à l'autonomie

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale prévoit de ponctionner 230 millions d'euros dans les réserves de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) pour financer les établissements médico-sociaux.

Apparemment une bonne nouvelle car cet argent irait, par l'intermédiaire des établissements hospitaliers pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), aux personnes âgées en perte d'autonomie.

Sauf que ces crédits ne font que remplacer des sommes qui auraient dû être allouées aux établissements médico-sociaux par l'Assurance-Maladie.

De plus, la CNSA se voit « taxée » de 50 millions d'euros pour aider les départements dans des opérations d'inclusion de type RSA, ce qui ne relève ni de son rôle ni de ses missions.

Rappelons que la CNSA est alimentée, en partie, par la contribution additionnelle de solidarité pour l'autonomie (CASA) de 0,3 % prélevée sur les pensions des retraités redevables de l'impôt sur le revenu et qui rapporte plus de 700 millions d'euros par an.

Depuis la mise en place de cette CASA en 2014, une partie des fonds recueillis est détournée de son objet initial chaque année.

La FGR-FP s'élève une nouvelle fois contre de tels détournements alors que les besoins, tant dans le cadre de l'aide à domicile que dans les EHPAD, deviennent de plus en plus criants.

Pas encore de commentaires