Participatif
ACCÈS PUBLIC
30 / 12 / 2013 | 61 vues
Bernard Morin / Membre
Articles : 5
Inscrit(e) le 12 / 02 / 2013

Élections professionnelles chez Sagemcom : la CFE-CGC passe la barre des 50%

Le 14 novembre 2013 avait lieu le premier tour des élections professionnelle au sein de l’UES Sagemcom. Première organisation syndicale depuis la création de l’UES, la CFE-CGC progresse de 15,16 % en 4 ans et passe la barre des 50 % à 54,76 %, tous collèges confondus (55,57 % sur les collèges qu'elle représente). Dans le détail, la CFE-CGC est majoritaire en voix et en sièges dans 3 des comités d’établissement sur 4 et pour les délégués du personnel du campus de Rueil-Malmaison où elle obtient 5 sièges de titulaires et 5 sièges de suppléants sur 9. À l’issue des désignations des membres du comité central de l’UES la CFE-CGC obtient la majorité avec 4 sièges de titulaires sur 7.

   Comparatif 2009/2013

Dans un contexte très difficile, avec un plan de licenciement en cours à Sagemcom Energy & Telecom et l’annonce de la cession de l’activité « V. A. R. » de Sagemcom Documents (305 salariés concernés) le lendemain de la remise des listes de candidats, le taux de participation a été de 77 % sur le campus de Rueil-Malmaison. Malheureusement, le quorum n’a pas été atteint au 3ème collège chez Sagemcom Documents à Osny ; cela peut s’expliquer par le fait que près des deux tiers des salariés des catégories que nous représentons sont nomades et travaillent à partir de chez eux. « On peut regretter que le vote électronique n’ait pas pu être mis en œuvre du fait du dogmatisme de deux organisations syndicales sur le sujet mais qui n’ont pas présenté de candidats sur ce site tant au premier qu’au deuxième tour », souligne Thierry Alègre (DS CFE-CGC Sagemcom Documents). « De plus, l’annonce du projet de cession concernant 305 salariés (sur les 359 de l’entreprise) n’a pas conforté les salariés concernés à voter. Malgré une campagne claire et fidèle aux principes que nous défendons dans tous les établissements de l’UES, nous n’avons pas pu maintenir notre niveau de 2009 ».

Chez Sagemcom Energy & Telecom, la CFE-CGC prend la majorité à CGT-FO avec 53,71 % en progression de 17,50 %, tous collèges confondus (55,29 % en progression de 18,01 % sur les collèges qu'elle représente). « Dans le cas particulier de Sagemcom Energy & Telecom, notre victoire montre nettement que les salariés ne font plus confiance à la radicalisation et au blocage qu’avait instauré la majorité sortante. Lors du PSE, les élus CFE-CGC ont choisi la négociation et dialogue ; cela a permis de sauver quelques postes et de mettre en place un congé de fin de carrière etc. », précise Romain Tardy-Marcantoni (RS CFE-CGC auprès du CE Sagemcom Energy & Telecom).

Chez Sagemcom Broadband, la CFE-CGC, déjà majoritaire, obtient 74, 09 % en progression de 15,18 % tous collèges confondus (il n’y a pas de premier collège). « Au-delà de notre score de près de 80 % au 3ème collège, notre victoire au 2ème collège avec 44, 19 % des voix est remarquable sachant que nous avions contre nous l’élue sortante qui est très appréciée des salariés », précise Stéphane Geronimi (DS CFE-CGC Sagemcom Broadband). « De plus, Sagemcom Broadband est la seule entité de l’UES qui a vu ses effectifs augmenter entre 2009 et 2013 ».

Chez Sagemcom SAS (le siège), la CFE-CGC était première organisation syndicale depuis le regroupement à Rueil-Malmaison. Le résultat est aussi excellent avec 54,79 % en progression de 15,54 % tous collèges confondus (56,91 % en progression de 16,32 % sur les collèges qu'elle représente). Chez Sagemcom SAS, nous retrouvons les directions centrale (telles que DAF, DSI, DRH, qualité et les services transversaux tels que les services généraux) une population de cadres et d’administratifs. Nous sommes passés de près de 1 000 électeurs à 250, suite à la création des filiales citées plus haut en 2010. Nous sommes très fiers de ce résultat même s’il n’était pas acquis d’avance suite aux différents changements de périmètre depuis 2009 (filialisation, cessions et PSE) qui ont laissé des traces sur le moral de nos collègues… Cela nous conforte dans le choix de nos actions et de nos positions »,  souligne Véronique Chow-Chine (secrétaire CFE-CGC du comité central de l’UES).

Conclusion de Bernard Morin (DSC CFE-CGC au sein de l’UES Sagemcom) : « Le travail effectué depuis plusieurs années sur le terrain paye. Les résultats obtenus montrent que nous sommes sur la bonne voie et que les salariés attachent plus d’importance aux organisations qui proposent et négocient plutôt qu'à celles qui bloquent. Depuis des années, chacune de nos actions est guidée par la défense de l'emploi et de l’outil de travail des salariés que nous représentons. Ce sont nos deux chevaux de batailles depuis des années, auxquels il devient nécessaire d’y rajouter le pouvoir d’achat des classes moyennes qui sont les vraies forces vives de Sagemcom. Cela passe par des positions plus musclées, des propositions claires, construites en adéquation avec notre syndicat (le SMIDEF), notre fédération de la métallurgie et notre confédération. En outre, chacune de nos actions doit aussi être pensée afin de transformer nos sympathisants, nos électeurs, en adhérents. Voilà le travail auquel nous nous attelons pour les quatre années à venir afin de porter haut et fort les couleurs de la CFE-CGC. L’équipe CFE-CGC Sagemcom est composée d'hommes et de femmes libres, qui ont des convictions, qui savent concilier vies professionnelle et vie syndicale. Je suis fier de mon équipe qui dit ce qu’elle fait et fait ce qu’elle dit. C’est une équipe déterminée pour faire entendre la voix de la CFE-CGC ».

Pas encore de commentaires