Participatif
ACCÈS PUBLIC
03 / 11 / 2023 | 85 vues
Frédéric Homez / Abonné
Articles : 98
Inscrit(e) le 23 / 05 / 2012

Amcor : l'inquiétude ne se dissipe pas !

Depuis plusieurs semaines, les métallos FO mosellans d’Amcor Flexibles Sarrebourg ne cachent pas leur inquiétude quant à l’avenir de leur site, voyant dans les récentes décisions de la direction autant de menaces pour sa survie. 


Notre syndicat  avait déjà pris des mesures au printemps dernier, lançant notamment une procédure de droit d’alerte économique suite aux décisions du groupe de transférer des volumes vers d’autres sites et à la vue de la dernière présentation des orientations stratégiques par la direction qui laissait craindre le pire pour l’avenir des emplois et du site.


« Nous sommes le seul site en France qui n’a pas prolongé l’APLD,(l’activité partielle de longue durée (APLD)(*) ) alors que c’est possible ! dénonce le secrétaire du syndicat FO Hervé Juszczak. C’est d’autant plus incompréhensible que l’APLD permettrait aux salariés de ne pas prendre nos congés à la demande du groupe et de redresser un peu la situation financière. »


Incompréhensible donc, sauf à lire entre les lignes des récentes décisions du groupe. Lieska, Palmela, Kauttua, Argentan, Moreuil, St Maur… la liste des sites fermés par le groupe ces derniers temps est impressionnante et pour notre organisation, le risque est fort de voir celui de Sarreboug venir s’y inscrire prochainement.
 

Les métallos du site s’insurgent contre un groupe qui leur toujours plus d’efforts, au détriment de leurs conditions de travail et de leur santé mentale. « Jusqu’à quand devrons-nous continuer dans une voie qui ne profitent qu’aux actionnaires ? » s’interroge Hervé Juszczak.

 

Mais..l'inquiétude ne se dissipe pas  quant à l’avenir de leur site et des salariés face à la crainte d’une restructuration.

 

« Nous ne savons toujours pas de quoi sera fait demain. » Face à ce constat quotidien des salariés du site Amcor de Sarrebourg, dans l’incertitude depuis plusieurs mois et que notre organisation tient régulièrement informés, les métallos  ont pris le chemin de la Belgique cette semaine pour aller demander des éclaircissements au comité de groupe européen, qui se tenait à Bruxelles.

 

Dans l’ordre du jour de l’instance, dont ils avaient eu vent, l’expression « recentralisation du business », qui cache trop souvent une restructuration à la sauce PSE, avait rendu urgente la confrontation pour obtenir des réponses.

 

Le 23 octobre, une délégation du syndicat , accompagnée du cabinet d’expertise nommé dans le cadre du droit d’alerte lancé en avril dernier, a donc pu décrocher un créneau en fin de journée pour un échange. « Il s’est avéré que les membres du comité n’étaient absolument pas au courant de la situation de notre site, s’étrangle Hervé Juszczak, secrétaire du syndicat FO. C’est nous qui les avons informés ! »

 

Le lendemain, tandis qu’une trentaine de métallos  venus dans la capitale belge en bus manifestaient à l’extérieur, le secrétaire du CSE européen revenait  avec du neuf et une promesse : aucun PSE ne serait lancé sur le site avant juin 2024, et seulement si les résultats étaient mauvais.

 

Pas vraiment de quoi rassurer les métallos , qui ont déjà entendu des déclarations similaires et connu par la suite une déconvenue…

 

« Sur 49 sites européens, seuls 6 vont bénéficier d’investissements pour préparer véritablement l’avenir, et Sarrebourg n’en fait pas partie, analyse Hervé Juszczak.

 

Tout juste est-il question d’une spécialisation du site, sans plus de précisions, sachant qu’aucune stratégie n’a été dévoilée, pas plus que de plan de formation. »

 

Actuellement en plein développement en République tchèque et en Chine, Amcor peine à faire croire que la France demeure une priorité.

 

D’ailleurs, une délégation FO d’un autre site Amcor, celui d’Ungersheim (Bas-Rhin), spécialisé dans le carton et le papier, était aussi de cette mobilisation. Signe qu’il n’y a pas que chez les métallos que le manque de transparence sur l’avenir des implantations ne passe pas.

 

(*) https://travail-emploi.gouv.fr/emploi-et-insertion/accompagnement-des-mutations-economiques/activite-partielle-chomage-partiel/apld

Pas encore de commentaires